Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 14:41

   Amis des sectes bonsoir. Nous sommes au regret de vous informer du décès ce matin à 73 ans de Philippe BRUNEAU qui aura marqué de son humour pince sans rire et de sa célèbre moustache la grande époque des émissions de Stéhane COLLARO notamment dans les années 80 dans des émissinullons telles que "Coco boy", "Collaro Show", "Cocoricocoby", "Colaricocoshow" et j'en passe.

 

   Il était l'époux de Claire NADEAU, également omniprésentes dans les émissions sus-citées, et dont le rôle le plus marquant aura été celui de Madame FOLDINGUE, patiente du Docteur CYNOQUE qui découvrit, sortant un cintre de son gilet, qu'elle était... En-cintre ! Outre les sketchs chez COLLARO dans lesquels il incarnait bien souvent le reporter spécialisé dans la vie des sectes, tentant de percer leurs secrets et dont la chute étaient souvent un calembour capilotracté tels que "Mais dites moi grand maître, quelle est donc cette secte... Pour le moins très étrange ? - Mais enfin, vous ne voyez pas que c'est la secte de ceux qui se tapent l'athlète contre l'homme mûr ?", il ne faut pas oublier sa présence dans une quinzaine de films (dont "C'est pas ma faute !", "un indien dans la ville" ou "Elle voit des nains partout"). Une dizaine de téléfilms ou séries ("Maggy", "Vivemant lundi") ainsi qu'une dizaine de pièces de théatre dont certaines écrites par lui même telles que "L'amour c'est un bouquet" ou "La revanche de Louis XI".

   Dans l'extrait ci-dessous, nous pouvons le voir par exemple minute 1'30 à 1'50 dans un sketch avec sa compagne ainsi que de minute 13'28 à 15'11.

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 13:00

   Ne vous est-il jamais arrivé de voir une publicité télévisée, et, charmé par la musique qui habille le spot, vous demander "Bon sang, mais quelle est cette musique ?". Eh bien aujourd'hui, le blog de Julien Petitjean vous propose de lever le voile sur 3 musiques de pub pour lesquelles nous recevons le plus de courrier. Expérience qui se renouvellera en fonction des demandes.

Pub parfum KENZO - Jil is Lucky "The Wanderer"

    Vous souvenez-vous de Bensé (Julien), le chanteur de "Au grand jamais" ? A l'époque, il était accompagné d'un groupe de musiciens comptant parmi eux son propre frère (Gilles). Jil is Lucky c'est à peu près les même musiciens (dont Julien Bensé) et dont le leader est le frère (Gilles, d'où "Jil"). Et ce, dans un style tout autre. Une version live est disponible en cliquant ici. Pour le clip officiel c'est ici :

 

Pub Sofinco - Arthur Lee and Love "Everybody's Gotta Live"

    Tout le monde se souvient de Love, groupe psychédélique américain de la fin des années 60, début des années 70, au chanteur charismatique Arthur Lee. Charismatique au point de renommer le groupe, vers la fin de sa carrière en "Arthur Lee and Love" ! C'est d'ailleurs sous ce nom que sort en 1975 leur dernier album "Real to Real", dont la dernière chanson est utilisée pour la pub de SOFINCO. Il n'y aura d'ailleurs plus d'album car Arthur Lee nous a quitté en 2006 à l'âge de 61 ans. 

 

Pub Calgonite Finish - Gotan Project - Epoca 

    Le groupe Gotan Project, composé d'un français, d'un suisse et d'un argentin a pour particularité de mélanger musique électro et tango (d'où "Gotan" qui n'est autre que "Tango" en verlan !!!) Bien que dans la pub pour Calgonite Finish, on n'entend que la partie instrumentale, dans le morceau d'origine il y a du chant (Nous n'avons pas réussi à trouver l'identité de la chanteuse). Comme vous pouvez le constater ici :

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 14:00

   Qui n'a jamais été captivé par les frères Bogdanov ? Ces vulgarisateurs scientifiques avaient incontestablement une dimension en plus par rapport à leurs homologues Michel CHEVALET, François de CLOSET, Laurent BROOMHEAD et autres Fred et Jamie. Leur gémellité et leur ton semblant venir d'un autre espace-temps n'y sont sans doute pas étrangers.

       Je me souviendrai toute ma vie des samedi après midi de ma jeunesse où l'émission Temps X des frères Bogdanoff, le samedi après midi habillés en cosmonautes dans un décor évoquant une sonde spatiale évoquaient le futur en diffusant de vieux épisode de "Twilight Zone" (La 4e dimension) qui était pourtant ma séquence favorite de l'émission. 

   J'ai toujours confondu ces 2 gaillards à se demander s'il n'y en avait pas des dizaines interchangeables (Dimitri, Vladimir, Youri Bogdanov ?) selon les émissions et ayant tous la même tête et la même voix...

   "Grichka tu vas nous parler du nouveau repère spatio-temporel découvert par la NASA et qui va révolutionner notre quotidien futuriste...

- En effet Igor ce nouveau repère spatio temporel découvert par la NASA risque bien de révolutionner nos habitudes dans un avenir proche grâce à la découverte de l'influence des quarks sur les propriétés thermo retractables du plutonium enrichi remettant en question la Théorie de la Relativité restreinte corrélée avec la Théorie des Cordes lors de la naissance de l'univers n'est-ce pas Igor ?

- En effet Grichka j'ajoute que ce nouveau concept futuriste est une révolution scientifique pour la synthèse interstellaire des matériaux composites absorbés par les trous noirs de notre galaxie. Grichka, parle nous des amas interstellaires et des pulsars récemment découverts par la NASA dans le cadre d'un programme de recherches scientifiques internationales et qui risque de révolutionner notre mode de vie n'est-ce pas Grichka ?

- Non moi c'est Igor

- Désolé, on a la même tête, je ne sais jamais lequel de nous deux est Igor ou Grichka."

   Trève de plaisanterie, ces 2 (voire plus...) individus spatio temporels ont depuis fait l'objet de nombreuses polémiques sur lesquelles nous ne reviendrons pas (en tout cas pas aujourd'hui, j'ai trop peur d'une nouvelle plainte pour diffammation !). Leur dernière production en date est un livre appelé "Le visage de Dieu". Un clin d'oeil à leur propre visages qui fait couler beaucoup d'encre et sur lesquels les humoristes s'en donnent à coeur joie depuis une dizaine d'années. 

   On raconte qu'Igor et Grichka ont subi des opérations de chirurgie esthétique pour ressembler selon les sources soit à des extra-terrestres, soit à ce que pourrait ressembler l'homme dans les générations futures pour mettre l'accent sur le fait qu'ils seraient plus évolués que la plupart de leurs semblables... Mais toutes ces rumeurs sont plus farfelues les unes que les autres et ne méritent pas la moindre attention (**).

Bogdanoff.jpg 

Les Bogdanoff à l'époque de Temps X

   Peu importe ce que l'on raconte, ma théorie personnelle est tout autre (et je la partage). Même si les frères Bogdanov, au sang mêlé russe, tchèque, noir et cherrokee, cocktail peu banal, cultivent un certain mystère autour de l'évolution de leur visage, pour tourner autour du pot lorsqu'on leur pose la question ils répondent qu'ils ne sont pas soumis aux même lois biologiques que le commun des mortels. D'autre part, ils prétendent avoir un vieillissement extrêmement lent et pensent mourir autour de l'âge de 120 ans, il existerait d'ailleurs dans leur famille de nombreux antécédents de vieillesse extrême. Personne d'ailleurs ne les croit quand ils déclarent avoir 61 ans.

Bogdanov_01.jpg 

Les Bogdanov de nos jours

   Ma théorie personnelle est la suivante et n'engage que moi. Certes, leur corps n'est pas soumis aux mêmes lois biologiques que celles du commun des mortels dans la mesure où ils sont atteints d'Acromégalie. Cette maladie, bien connue notamment des sportifs qui se sont dopés à l'hormone de croissance, est causée, de façon naturelle par une tumeur (bénigne) de la glande hypophyse qui sécrète l'hormone de croissance. Cela se répercute par une déformation du visage par accroissement des pommettes, des arcades sourcilières et du menton. Répercutions également sur les mains et les pieds. Les extrémités en somme.

   Pour vous aider à vous faire une opinion par vous même, voici quelques exemple de célébrités atteints de cette maladie. Les symptômes semblent être les mêmes que pour les frères Bogdanov, qu'en pensez-vous ?

acromegalie_andre_the_giant.jpg 

Acromegalie_sq_mcgory_bigfish_prem.jpg 

André the Giant, catcheur et acteur français d'origine bulgaro polonaise (1946 - 1993)
 Matthew McGrory, acteur américain (1973 - 2005)

Acromegalie_imgnikolai_valuev.jpg 

Acromegalie-Carel_Struycken.jpg 

 Nicolay Valuev, boxeur russe (1973)
Carel Struycken, acteur, monteur et scénariste américain (1948)

Acromegalie_Maurice_Tillet.jpeg 

  Maurice Tillet, lutteur franco-américain (1903 - 1954) Il aurait, selon la légende inspiré le personnage de Shrek. (***)

Acromegalie-Richard_Kiel_2.JPG 

Richard Kiel, acteur, scénariste et producteur américain (1939)

   La question est alors de savoir pourquoi les Frères Bogdanov entretiennent-ils le mystère sur leur étrange maladie. Pour susciter la curiosité ? Leur volonté de faire croire qu'ils ne sont pas atteint des mêmes maladies que les êtres humains traditionnels ? Seul Igor ou Grichka pourraient répondre à cette question, mais leur devise semble être "Mentons par omission". On en revient au menton...


(*) Bogdanoff à l'époque, devenus depuis Bogdanov à partir du livre "Dieu et la science" coécrit avec Jean Guitton (de l'Accadémie Française) vers 1991.

(**) de plus j'ajouterai que si j'apporte un quelconque crédit à ces légendes, je risque d'être accusé de porter des propos diffamatoires à leur égard, ce que je ne  souhaite pas !

(***) Ce n'est pas une blague !

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 13:16

   C'est avec stuppeur que nous constatons le départ d'Elise Chassaing et Pauline Lefebvre du Grand Journal de canal+, grand messe de l'Access Prime Time. Pourquoi et dans quelles circonstances ? Le Blog de Julien Petitjean a mené son enquête sur le mercato de rentré de Canal + ...

   Pauline Lefebvre qui, ne l'oublions pas en tant qu'ancienne du Cours Simon et du Cours Florent est comédienne de formation tourne actuellement avec Patrice Leconte (*) aux côtés de Clément Sibony et Nicolas Giraud une comédie intitulée "Voir la mer". C'est sans doute les grands yeux couleur de l'océan de la comédienne qui ont influencé Patrice Leconte dans son choix. Un gigantesque Casting a donc été organisé pour trouver la nouvelle miss météo de Canal+ pour laquelle aucune connaissance des strato cumulus ni des anticyclones n'est requise. Une belle plastique et un brin d'humour suffisent. Et sachant le tremplin phénoménal que représente le poste de miss météo, dire que les jeunes filles se bousculent aux portillons du casting est un euphémisme. Le choix s'est finalement porté sur le pétillant mannequin québecquois Charlotte Le Bon dont le ton plus que caustique et l'accent cariboutesque ravissent déjà ceux qui ont aimé Louise Bourgoin et Pauline Lefebvre mais dont aucun lien de parenthé avec Simon Le Bon du groupe Duran Duran n'a pu être encore prouvé.

Pauline_Lefevre_tournage_Voir_la_mer_2010_01.JPG

 

Charlotte_Le_Bon.jpeg

Pauline Levebvre en plein tournage   Charlotte Le Bon a perdu ses couleurs

 

    Quand à Elise Chassaing elle aurait déclaré : « On sait depuis longtemps que la formule de l'émission va changer. Il y aura moins de place pour le cinéma. Et puis, il y avait trop de chroniqueurs. Ce n'est pas facile de faire circuler la parole tout en étant pertinent » explique-t-elle. Il faut donc en déduire qu'elle ne sera pas rempacée. Elle travaillerait sur de nouveaux projets, mais impossible de savoir lesquels. Si vous avez des infos, n'hésitez pas à nous les faire parvenir, et tous les membres de l'équipe du blog de Julien Petitjean s'entretuerons pour savoir qui ira l'interviewer !

Elise_Chassaing_decollete.jpg   Elise_Chassaing_homme_invisible.jpg
  Elise Chassaing sous le regard bienveillant D'Ali Badou
  Le remplaçant d'Elise Chassaing

 

   Les 2 belles n'auront pas survécu plus de 2 ans aux requins de la chaîne cryptée. Seule belle rescapée, Tania Bruna Rosso mais dont le blog n'est plus alimenté depuis le 4 mai 2010. Si elle cherche un "nègre", je suis là !

     Articles connexes :

Le Grand Journal de Canal+

Elise Chassaing

Que devient Louise Bourgoin ?

  Pardon Elise !

 


  (*) Qui compte à son palmarès les bronzés I, II, II,  Tandem, Tango, Ridicule, Rue des Plaisirs....

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 12:57

   Ce n'était pas prévu au départ, mais ce blog, paradoxalement, doit beaucoup à Elise Chassaing. Rappelons les faits : Il y a quelques mois, je décide d'écrire un article sur la belle voyant qu'énormément d'internautes aterrissaient sur mon blog par recherche de mot clé (*) l'un des principaux mots clef utilisés était "Elise Chassaing".  Suite à un article lui étant entièrement consacré et tentant d'en savoir un peu plus sur elle, la tendance s'est renforcée et cet article est Elise_Chassaing_Dans_La_Rue.JPGl'article attirant chaque jour, et de loin, le plus de lecteurs. On aurait pu en rester là mais suite à de nombreux commentaires d'insultes, en relisant l'article il s'avère qu'effectivement je n'ai pas été très tendre avec la belle. A tort ? A raison ? Ceci n'est pas une lettre à Elise, qui ne lira jamais ce blog mais une tentative pour remettre les choses à leur place. Espérons que Beethoven ne se retourne pas dans sa tombe.
   Il est vrai que je n'y ai pas été avec le dos de la cuiller avec cette pauvre Elise dans l'article datant du 19 mai 2009 en disant que j'essayais en vain de comprendre pourquoi elle suscite un tel engouement, qu'elle n'était qu'une piètre remplaçante de Laurent Weil à la rubrique cinéma du Grand Journal de Canal +, une bobo coincée au ton vaguement désabusé, un pot de fleur et j'en passe.
   Je voudrais préciser que je n'ai pas dit qu'Elise Chassaing n'y connaissait rien en cinéma. Je disais simplemement que, regrettant qu'elle n'intervienne qu'aussi rarement. On était en droit de le penser. Autrement dit, je comprends qu'on puisse le penser bien que je ne le pensasse point ! Cela dit entre temps, Elise s'est vue octroyer de nouvelles plages horaires notamment l'Hebdo Ciné le samedi à 12h05, remplaçant au pied levé Daphné Roulier, madame de Caunes.

   En prime, et suite à de nombreuses demandes émanant de mes fidèles lecteurs, en fonction de diverses sources plus ou moins vérifiables, nous nous somme proposer de reconstituer un bref CV d'Elise, qu'elle pourra elle même imprimer autant de fois qu'elle le voudra si elle se fait remercier du Grand Journal de Canal+ :

 

Née en 1979 à Clermont Ferrand (source Wikipedia non confirmée)
Parcours professionnel

Canal +  Chronique cinéma du Grand Journal (depuis 2008) - L'Hebdo Cinéma (depuis 2009)
Passionnée de culture A choisi ses études dans l'unique but de travailler sur Arte, rêve réalisé en 2006.

ARTE (2006 à 2008) Le Journal de la Culture

France 2 (2003 à 2006). Reportages culturels pour journaux télévisés - Chronique Cinéma dans Télématin

Plusieurs France 3 régionaux

RFO en Guyane

Lyon Capitale - Première expérience en presse écrite -  rubriques culturelles

Etudes
DUT Journalisme à Bordeaux à l'IJBA, années spéciale, obtenu en 2003 stage chez KM Production
Maîtrise de langues, littérature et civilisation allemande
Classe préparatoire littéraire (Hypokhâgne/ Khâgne)

Bac

Activité extra études

A participé à l'oganisation de plusieurs festivals de courts métrages (à Lyon), ou fait partie de jurys (Festival de Clermont-Ferrand).

Anecdotes :
Aime chanter des standards de jazz, notamment pour évacuer son stress avant Arte Culture

Questionnaire de Proust d'Elise Chassaing en cliquant ici

Le groupe préféré d'Elise ? Pete and Repeat dont voici le MySpace : http://myspace.com/peteandrepeatmusic


   Tout ça pour dire qu'Elise n'est pas que belle, au même titre que je ne suis pas que beau (**)


(*) Je faisais vaguement allusion à l'animatrice sexy dans un post sur le grand journal de canal+.
(**) Pas que beau ---> Pâquebot --> hahahaha !!!
   

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 23:50
   Face au manque d'inspiration des producteurs d'émissions TV et surtout sans doute face au manque d'argent et de temps (qui sont d'ailleurs synonymes), voilà qu'on nous ressort des fonds de tiroirs toutes les émissions les plus ringardes des années 80-90, relookées et adaptées aux exigences de la ménagère de moins de 50 ans d'aujourd'hui(*). Sachant qu'elles ont fait leurs preuves par le passé, le risque de se planter est moindre...

 

     Ce succès ne s'explique-t-il pas par le besoin du public de se replonger vers le passé, qui, révolu, leur fait moins peur que l'avenir, surtout en période de crise, et dont ils ne conservent bien souvent que les bons souvenirs, notamment de dimanches après midi en famille ou des repas de soirs de semaine... toujours devant la TV ?

   Combien de nouvelles émissions ayant coûté une fortune à mettre en place se sont cassées la gueule au bout de quelques diffusions ? Je pense par exemple à "Service Maximum" de Julien Courbet. Il semblerait que les émissions intéressantes et/ou utiles n'ont pas la cote auprès du public d'aujourd'hui(**).

   Aujourd'hui, on laisse aux vestiaires toute forme de créativité, d'imagination ou d'utilité. Il faut faire du fric vite et à moindre risque. Une seule solution, ressortir des cartons toutes les émissions qui ont fait leurs preuves, et on en profite pour relancer au passage la carrière d'un animateur déchu, peu exigeant sur le salaire. En termes techniques, cela s'appelle le revamping.

   Vous obtenez "l'Ecole des Fans" présenté par l'insupportable et hirsute Philippe Risoli, sa carrière de chanteur ayant été avortée à peine commencée. "Tournez Manèges" version Secret Story présenté par Cauet laissant au placard le pittoresque Charlie Oleg. "Une Famille en Or" par Christophe Dechavanne accompagné d'une bimbo caricaturale et au nom imprononçable pour " la Roue de la Fortune ". Et pour finir la liste en apothéose : " Le Juste Prix " animé par le très pas drôle Vincent Lagaf'...


   D'ailleurs, le phénomène ne s'applique pas qu'à la TV, nos chanteurs ont aussi la fâcheuse tendance en se moment à se pencher vers le passé faisant abstraction totale de toute créativité : Pagny chante Brel, Maurane Chante Nougaro, Lara Fabian reprend les succès des femmes qu'elle ne sera jamais. Pareil pour le cinéma où on nous sort des productions s'inspirant de grands succès passés, Fame, Le Petit Nicolas, etc... Idem pour le théatre avec la Cage aux Folles, Rabbi Jacob, L'emmerdeur...

   Mais après tout, n'est-ce pas dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes ?


(*) Qui a bien changé depuis celle de la grande époque de TF1 d'il y a une quinzaine d'années et qui regarde plutôt désormais "Derrick", "Des Chiffres et des Lettres" ou rêve du retour relooké (ou non) de "La Chance aux Chansons"...
(**) Solidarité co-julienne oblige



Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 13:32

   Maintenant que c'en est fini avec l'édition 2009 et fort controversée de Secret Story, 3e du nom, une question brûle les lèvres de tous les anciens fidèles de cette mascarade qu'est la Star Academy dont la grand messe avait lieu tous les vendredi soirs pendant 4 longs mois : Y aura-t-il une saison 9 ? Il est vrai que vu les scores lamentables d’audience de la dernière saison, il a été maintes fois évoqué d'en rester là. Sauf retournement de situation…?

    Y-a-t-il de regrets à avoir de ne pas voir cette année massacrées tant de grandes chansons sur les chorégraphies grotesques de Kamel Ouali ? Y-a-t-il de regrets à avoir de ne pas voir cette année de grands artistes flanqués en duo avec un morveux crucifiant leurs grands succès en direct (?) et se surprenant à dire à ces derniers, déconcertés et hypocrites : "Ce p'tit jeune, il fera une grande carrière ! Il a du potentiel !" ? Véritable phénomène, la Star Ac' a fait les beaux jours des classes de chant de France et de Navarre, pleines à craquer de jeunes à l’avenir incertain et dont la seule échappatoire était désormais la perspective de devenir une Star. L’ultime étape avant d’acquérir ce statut fort convoité mais galvaudé était de s’inscrire au casting de ce radio crochet dans l'espoir d’y être accepté puis gagner cette grosse arnaque télévisuelle.
 

    Gagner la Star Ac'... Mais pour quoi faire ? Avoir 17 ans et vouloir être une star avant même d'avoir une carrière... Certains gagnants de l'émission ont fait un tel bide en sortant leur 1er disque qu'ils ont dû prématurément dire adieu à un destin de star. Entre Cyril Cinélu qu'on a fait gagner parce qu'il était gay, Magalie Vaé qu'on a fait gagner parce qu'elle était grosse... Je ne pousserai pas le cynisme jusqu'à citer Grégory Lemarchal qu'on aurait fait gagner parce qu'il avait la mucoviscidose car lui au moins savait chanter. Mais quand on voit le dernier gagnant en date Mickels Réa, sans personnalité ni signature vocale, et doué du charisme d'une huître, ça donne pas envie de continuer l'aventure ! Une star... Laissez moi rigoler ! D’ailleurs ce ne sont pas les gagnants qui tirent forcément mieux leur épingle du jeu, regardez Olivia Ruiz 

   
              Magalie Vaé                Cyril Cinélu  Mickels Réa

     On aura eu droit à tous les clichés quand à la personnalité des candidats entre la pouf belle qui se trouve pas belle, le gars qui a un job "sérieux" mais prêt à tout quitter pour vivre sa passion, la fille genre garçon manqué avec une volonté d’acier, le jeune propret et sans personnalité, le titi parisien de province… Tous avaient pourtant un point commun : Avoir la conviction d'être différent, jouer au rebelle mais d'une manière tellement stéréotypée qu'ils en étaient tous d'une banalité affligeante (*). Cette année, on aurait à nouveau eu ce panachage déconcertant. Alors pour une fois que TF1 a une bonne idée, celle de mettre fin au désastre on ne va tout de même pas s'en plaindre ! On ne verra donc plus ces jeunes charlots s'entretuer rue Charlot (**)

   La seule chose intéressante à mon humble avis dans l’émission, c'était la quotidienne, que d'ailleurs, ayant mieux à faire, j'étais loin de regarder quotidiennement mais qui comportait l'intérêt de nous faire assister à des cours de chant, de théâtre etc... Intéressant aussi de voir comment pouvaient se constituer les rivalités et les alliances de personnes ayant un but commun qui est de gagner, et ce bien sûr au dépend des autres. Compétition se faisant au détriment de toute essence artistique que devrait avoir une émission à prétention musicale. Tous ces cours (danse, théâtre, entretien physique, coaching scéniques, coaching émotionnels, chant...) ingrédients qui à grand coup de formatage made in Endemol faisaient naître au final des interprètes lisses, gommant chez eux toutes les particularités qui les auraient fait sortir du lot et en faire pour quelques uns d’entre eux de grands chanteurs. Bonne école pour former des choristes certes, mais sûrement pas des interprètes. D’autre part, en aucun cas ça aurait effleuré l'esprit de la production de faire des cours d'écriture, de composition ou d'orchestration, à quoi bon ? C'était pourtant le cas dans le petit conservatoire de Mireille, ancêtre de la Star Ac’ sur l’ORTF et qui a révélé Hugues Auffray, Françoise Hardy, Jean-Jacques Debout ou Alice Dona ! Tous les soi-disant parrains de la Star Ac’ tels que Michel - Sardou ou Polnareff, Charles Aznavour gagneraient-ils l'émission s'ils y participaient ? Sont ils pour autant moins bon que tous les anciens gagnants de l'émission ?
 

   La seule vraie  star issu de la Star Ac’ ce n'est ni Nolwenn, ni Jennifer, ni Elodie Frégé, encore moins Quentin Mosimannn, mais bien Nikos Aliagas qui est devenu en France une véritable vedette des ondes. Après avoir, en parallèle de la Star Ac', animé d'autres (!!!) émissions culturelles (ça donne envie sur LCI), d’autres émissions racoleuses telles que 50 mn inside avec Sandrine Quétier, il sévit désormais sur le 6/9, la matinale d’NRJ. Il est si demandé que c’est à lui qu’on a fait appel quelques jours en été pour Secret Story III pour remplacer Benjamin Castaldi soi-disant atteint de Grippe A…

   Ancien émule de Harry Roselmack en Grèce (***), Nikos s'est essayé dans une carrière de chanteur, on peut d'ailleurs visionner sur la toile une vidéo interprétant un duo en langue grecque avec une chanteuse. Il a récemment a sorti une reprise de Nino Ferrer « Je voudrais être noir » (****). Nikos Aliagas, Chevalier des Arts et Lettres (sans plaisanter !) mérite sans doute mieux que d'être toute sa carrière durant associé à la Star Ac’…


(*) Dans le cadre d’un radio crochet concurrent, Sinclair avait déclaré à propos du gagnant 2009, Soan, qu’il se prenait pour un rebel parce qu’il ne rangeait pas sa chambre !
(**) Tiens ne vous êtes vous jamais posé la question suivante: Pourquoi utiliser le nom de scène d'un des plus grands génie du cinéma pour qualifier quelqu'un de dérisoire et ridicule ? Cela fera peut être l'objet d'un prochain post...
(***) Pour le 20 heures, pas pour le 7 à 8 !!! D’ailleurs en Grèce le 20h n’est pas à 20h00 mais à 20h30…
(****) Ce qui confirme bien qu'il est l'émule d'Harry Roselmack !
Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 16:45
   En consultant les statistiques de ce blog, contrairement à toute attente, il apparaît que ces derniers temps, le  mot clef le plus souvent utilisé pour accéder à ce blog via Google n'était pas "Julien Petitjean" mais "Elise Chassaing" et de loin, alors que j'en fais à peine allusion sur l'article consacré au Grand Journal de Canal + paru en mars dernier.

 

   Pourquoi un tel engouement pour Elise Chassaing ? C'est ce que nous allons essayer de comprendre ici, peut être en vain...

 

   Tout d'abord, Elise Chassaing est à Laurent Weil ce que Pauline Lefebvre est à Louise Bourgouin, à savoir une piètre remplaçante pour la saison 2008-2009.

 

   Elise Chassaing, transfuge de ARTE où on l'a vue présenter sur un ton vaguement désabusé de bobo coincée le journal de la culture pendant 2 saisons est ce que l'on pourrait qualifier de pot de fleur dans le Grand Journal de Canal + : Elle est là tous les jours (en 2e partie), elle n'intervient quasiment pas et ne semble être que là que pour la déco. Déco de très bon goût j'en conviens mais vu la pauvreté de ses interventions dans l'émission de Michel Denisot, on est en droit de se demander si Elise en sait beaucoup plus en matière de cinéma que moi en matière de grands prix F1 ! (*) Mais le temps lui étant imparti pour s'exprimer est trop bref pour qu'elle puisse nous prouver le contraire. Sa direction doit sans doute être partisante de la politique du sois belle et tais toi, comme on peut souvent le constater dans les talk show des chaînes de TV dites commerciales.


   En essayant d'en savoir un peu plus sur le personnage, tapons "Elise Chassaing" dans Google... Que trouvons-nous ? Toute une liste d'articles sur la belle dans divers blogs, dénué de tout contenu littéraire mais riches en photo du pot de fleurs en tenues sexy décolletés etc. Elle se voit affublée tour à tour de fille la plus sexy du PAF, présentatrice la plus photogénique... Un bloggeur prétend même avoir couché avec elle ! ça vole au ras des pâquerettes...


   Après quelques recherches un peu plus approfondies, on apprend que la belle, originaire de Clermont Ferrand a obtenu, suite à des études de Lettres Germaniques, un DUT de journalisme en année spéciale (**) à l'IUT de Bordeaux en 2003, suite à quoi elle aurait travaillé au magazine Lyon Capitale, puis chez RFO Guyane et France 3 Régions. En parallèle avec le Journal de la Culture sur ARTE, elle a également été chroniqueuse cinéma dans l'équipe de TéléMatin et ses réalisateurs préférés sont Peter Sellers, Billy Wilder, Jim Jarmush et Michel Gondry. C'est tout ce que j'ai pu trouver la concernant, impossible même de trouver son âge ! A la rédaction du blog de Julien Petitjean nous l'estimons à 26-27 ans.


   Pour la petite histoire, Elise Chassaing était présente en 2008 au festival de Cannes pour ARTE à quelques mètre du plateau du grand journal, elle y déclara à un journaliste, que bien que le Grand Journal de Canal + fasse du people et ARTE de la culture, elle adorait le grand journal. On ne sait pas si c'est suite à cette déclaration qu'elle a été contactée pour intervenir au Grand Journal mais toujours est-il que cette année c'est sur le "Stand" du Grand Journal de Canal + sur la croisette (J'avais presque oublié que c'est bien elle qui est censée être la spécialiste 7e art du rendez-vous quotidien !).


  En supposant que cette année elle déclare adorer Martin Scorsese, figurera-t-elle en place de choix dans son prochain film, et se fera-t-elle photographier minaudant sur les célèbres marches au Festival cuvée 2010 ?

 

   La réponse dans un an...


(*) Autrement dit le néant total
(**) Autrement dit, munie d'un diplôme bac +2 (autre DUT par exemple dans un domaine proche) on a possibilité d'obtenir un DUT en 1 an.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 12:59
   Le grand journal de Michel Denisot (*), c'est la messe de l'acces prime time. Celle de tous ceux qui veulent échapper aux rendez-vous beaufs tels que "la roue de la fortune", sont bien tristes de ne plus voir Julien Courbet (**) mais veulent tout de même regarder la télé parce qu'ils ne savent pas quoi faire en mangeant (ou n'ont rien à dire à leurs proches).


  Une messe ponctuée de nombreuses séquences, telles que les Guignols de l'Info (dont je n'arrive toujours pas à accrocher à l'humour douteux), le Service Après Vente d'Omar et Fred, (qui eux me font bien marrer malgré leur humour douteux)  les bonus de Guillaume Galienne ... de l'Académie Française (excusez du peu), le Petit Journal de Yann Barthès, la météo de Pauline Lefevre le tout sous l'oeil beinveillant de Michel Denisot.


   On ne présente plus Michel Denisot, alors voici un aperçu des principaux chroniqueurs de l'émission qui sont si nombreux que leur temps de parole est finalement assez limité (mis à part sans doute Yann Barthes).

 

     Tania Bruna Rosso : 30 ans. Ancienne animatrice de Radio Nova. Tania fait aussi parti d'un duo féminin de DJ à la mode Les Putafranges que l'on a vu à maintes re prises dans les émissions de Thierry Ardisson et qui se feront un plaisir d'animer vos soirées Jet Set. Elle est sensée être spécialisée dans le domaine de la musique, mais à tendance très très underground. Céline Dion et Jean Jacques Goldman s'abstenir.

     Pauline Lefevre : 26 ans. Remplaçante controversée de Louise Bourgoin elle est la Miss Météo de cette saison (et pour d'autres encore). Observez la manière dont les invités masculins de l'émission équarquillent les yeux à son arrivée sur le plateau... Avant d'être appelée à sévir au grand journal, elle fut quelques mois Miss Météo sur M6.

     Elise Chassaing : Originaire de Clermont Ferrand, elle a fait ses premières armes sur ARTE. On la voit tous les jours, mais elle n'intervient que très peu. Sauf le mercredi pour les sorties cinéma dans lequel elle est censée être spécialisée. Observez la manière dont elle dévore du regard les invités masculins du grand journal.

     Ali Baddou : 35 ans. C'est l'intello de la bande, on le voit tous les jours en 1ère partie d'émission pour un rôle à mi chemin entre critique littéraire et interviewer politique. Il possède un palmarès plutôt prestigieux : Fils de diplômate, il est agrégé de philosophie et enseigne la philosophie politique à sciences po. Il a même travaillé avec Jack Lang au ministère de l'education nationale !

     Yann Barthès : 34 ans et 2 chroniques quotidiennes à une heure d'intervalle pour ce chroniqueur impertinent au regard de qui rien n'échappe, ni du côté des people ni du côté des politiques. Ses têtes de turc ? Martin Hirsch (l'homme qui ne clignait jamais des yeux), Benoît Hamont et Damien Jean. Il a débuté dans + Clair, déjà sur canal+

     Mouloud Achour : 28 ans. Il est spécialisé dans les duels musicaux avec Tania Bruna Rosso dans lesquels ils présentent les sorties CD les plus branchées de la semaine. Il est à la fois un homme de radio, de TV et journaliste (technikart, radikal...) Il tient également un blog consacré à l'émission sur le site de canal+ et il apparaît dans le nouveau film d'Elie Semoun Cyprien dans le rôle de Juju (tiens, un concurrent...)



   Canal+ étant très friand de blagues récurrentes (quique Les Guignols se soient un peu calmés sur ce plan là par rapport à il y a une dizaine d'années, le grand journal aussi a ses private jokes récurrentes, par exemple "Pamela Anderson elle est très distinguée" ou alors Le fait de comparer les "euuuuh... euuuuh" de Benoit Hamont par rapport à ses congénaires ou alors la faculté qu'a Martin Hirsch de ne jamais cligner des yeux.

     Si cet article jouit d'un bon audimat (les chiffres tomberont demain matin) il y aura une suite à cet article, sinon... Ben Tintin.


(*) On le confond souvent avec Dyonisos, le groupe de rock, mais j'affirme qu'ils n'ont rien à voir avec le boss du Grand Journal.

(**) Dont l'émission dans laquel on voyait entrevoir un espoir que le service public remplirait son rôle a été sacrifié sur l'autel de la dure loi de l'audimat 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article
25 février 2009 3 25 /02 /février /2009 07:59
   Les progrès dans le dommaine des outils de communication ces dernières années entraînent une surdose d'informations en instantanné souvent superflues mais choc. La mort, par exemple est omniprésente dans les images qui nous sont imposées quotidiennement. Souvenez vous, c'est à peine si on avait pas assisté à l'exécution de Ceaucescu en direct à la TV noël 1989, plus récemment Saddam Hussein dont tout les images de l'exécution étaient à disposition quelques minutes après avoir eu lieu noël 2006. On a vu le footballer Miklos Feher du Benfica Lisbonne s'effondrer en plein match en 2004. On voit même parfois des gens se suicider devant leur web cam...

   Voilà que maintenant grâce au succès de la TV réalité, on va pouvoir assouvir notre désir d'assister à la mort en direct, ceci, toujours en étant tranquillement affalés sur le canapé ou lors d'un repas en famille, grâce à Jade Goody (notre photo), équivalent de notre Loana outre manche. Cette dernière a appri en août dernier qu'elle était atteinte d'un cancer de l'utérus. Son état s'est depuis très fortement agravé à tel point que la malheureuse est désormais en phase terminale.

   Jade Goody voulant prolonger le délire de la TV réalité jusqu'à son paroxysme, a décidé de vendre sa mort à la TV Britanique autrement dit de se faire payer pour agoniser devant les caméras ! On peut s'indigner lorsqu'on nous balance en pleine face des images de mort de gens à qui on n'a pas demandé leur avis, mais là c'est différent car la personne concernée est volontaire pour mourir en direct se sachant condamnée. La raison invoquée est de garantir l'avenir de ses 2 garçons de 4 et 5 ans.

   La volonté de rendre public sa vie privée est ici poussée à l'extrême. Je serais curieux de savoir ce que peuvent en penser des gens en phase terminale de cancer en train de mourir anonymement. Mais trouvons là un point positif à cette expérience, c'est qu'on a pu constater suite à cette événement une recrudenscence des initiatives de dépistages du cancer de l'utérus chez les jeunes anglaises !

   Alors pourquoi ne pas constater en France d'ici quelque jours une recrudescence de la consommation de GBL sur le modèle de Loana ?

   Quelle époque...

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans TV
commenter cet article