Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 10:21
   Bien que ma compatriote (et surtout codépartementriote) Patricia Kaas ait une renommée internationale (un peu moins en France peut être) je crains qu'elle ait peu de chance de remporter l'Eurovision cette année, même si la finale a lieu à Moscou et qu'elle est une véritable star en URSS (euh... Russie).

   En 32 ans d'échec au concours, la France y a présenté de belles daubes et n'a plus jamais remporté le concours. Durant cette période, quelques titres se sont pourtant pas trop mal classés, on se souvient de Joelle Ursulle avec White and Black blues (classé 2e en 1990 et dont les paroles étaient de Serge Gainsbourg, mais rares sont les chansons qui gagnent l'eurovision pour les paroles !), et Patrick Fiori (classé 4e en 1993, inconnu à l'époque et retombé dans l'oubli encore quelques années avant de redécoller) avec Mama Corsica.

   A part eux, la plupart des prestations de nos compatriotes furent de véritables bides. Je me souviens par exemple en 1986 du groupe "Cocktail Chic" formé des 4 anciennes "Fléchettes" de Claude François et rebaptisées pour l'occasion, présentant une chanson navrante : "Européenne". Pour l'anecdote, 2 d'entre elles étaient choristes de Marie Myriam lorsqu'elle gagna le concours en 1977 !

   Plus récemment, on a beaucoup misé sur quelques espoirs montants de la chanson tels que Jonathan Cerrada, Sébastien Tellier (le Chabal de la chanson !)ou les Fatals Picards. Aucun n'est parvenu à tirer son épingle du jeu soit pour cause de chanson trop insipide, soit pour cause de décalage par rapport à l'esprit du concours, ce qui n'a cependant pas empêché les surprenants Ordi de gagner en 2006 ! Parmi les artistes français précités, un seul point commun les rassemble : Ils étaient tous persuadés de gagner le concours...

         
      André Claveau  Jacqueline Boyer       Isabelle Aubret     Frida Boccara       Marie Myriam

   Les français (du moins les membres des jurys de présélection) ont juste oublié une chose : Pour gagner l'eurovion, pas la peine de présenter un chef d'oeuvre mais au moins une chanson qui accroche à la première écoute comme ce fut le cas pour Marie Myriam avec L'oiseau et l'enfant (1977) ou France Gall avec Poupée de Cire Poupée de son (1965), qui, je le rappelle, ne représentait pas la Fance mais le Luxembourg !

   Outre Marie Myriam, les 4 autres chanteurs qui firent gagner la France au concours furent André Claveau en 1958, Jacqueline Boyer en 1960, Isabelle Aubret en 1962 et Frida Boccara en 1969 où 4 pays gagnèrent ex aequo ! (Pays Bas, Espagne, France et Royaume Uni).

   Alors que bien que Patricia Kaas y croit parce que le concours a lieu cette année le jour des 20 ans du décès d'un être qui lui était très cher et que depuis elle n'a jamais chanté à cette date, plutôt que de lui porter chance, je crains que ça ne lui porte malheur, c'est joué d'avance, tant la chanson qu'elle présente, "Et s'il fallait le faire", même bien interprétée est d'une platitude consternante.

   Espérons juste que demain nous publirons un mea culpa suite à une victoire haut la main de la chanteuse forbachoise... Pour vous faire une idée par vous même, voici le clip :


   A quand des stars de la trempe de Cyndie Sander pour représenter la France à l'Eurovision ?



Partager cet article

Repost0
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 13:40
   Les débats houleux ayant accompagné le mise en place de la loi Hadopi a au moins eu l'avantage de mettre l'accent (merci Patrick Roy) sur le fait qu'Internet (notamment 2.0) regorge de jeunes (ou moins jeunes) talents prêts à émerger. C'est pourquoi, l'équipe du blog de Julien Petitjean a décidé de désormais, régulièrement vous faire part de trouvailles chez les artistes totalement inconnus du grand public et présents sur le site de téléchargement gratuit (*) Jamendo.

   Jamendo, dont je vous ai parlé à plusieurs reprises notamment il y a un an vous présentant les 3 premières pépites, puis, plus récemment à propos de la riposte graduée. Parmis les milliers d'albums présents sur Jamendo (près de 20 000 à ce jour) nous en avons aujourd'hui sélectionné 3 en souhaitant renouveler l'expérience aussi souvent que possible. Les commentaires associés aux albums n'engagent que ce blog et en aucun cas nous dénigrerons ni parlerons d'albums qui nous ont déplu. En revanche, si vous êtes sur jamendo, vous pouvez toujours nous soumettre vos productions (ou celles de vos poulains ou potes) afin qu'éventuellement, nous les présentions dans cette rubrique.

 
  Roberto BILLI
Modernamente Demode
Quand j'ai vu la pochette de ce CD de Roberto BILLI, j'étais furieux que celui-ci se soit inspiré de mon avatar sur jamendo. Après je suis redescendu sur terre en écoutant le CD. Le style musical de Roberto Billi est ce que je pourrais qualifier de "Chanson Française en Italien" tant la recette est identique au sens classique du therme, bien que mélodiquemenet on y retrouve l'âme et la richesse des mélodie traditionnelles italiennes mais avec une consistance beaucoup plus rock. Bien que ne comprenant pas grand chose à ce qu'il raconte (même en reconnaissant un mot par-ci par là), on éprouve un vif plaisir à entendre sa belle voix grave bien mise en avant égrener ses refrains. Ce type au look redingotte haut de forme propose un brillant album, pêchu et entraînant auquel je reprocherais cependant d'utiliser des sonorités un peu trop froides et parfois des effets un peu inutiles sur la voix par rapport à l'esprit du disque.



  Pornophonique
8-bit lagerfeuer
Formation allemande d'électro
pop rock. Album conceptuel tout à fait étonnant, mêlant sonorités électro, guitares folks et petits bruits électroniques de jeux vidéo, insupportables IRL (**) mais qui, grâce à cette production deviennent étonnamment agréables. L'album s'ouvre sur un morceau qui pourrait aisément devenir un tube : "Sad Robot" et qui en profite au passage pour planter le décor. Au milieu de tout un champ lexical relatif aux jeux vidéos (Space Invaders, game is over...) on est en pleine ambiguité entre l'homme et la machine et on le reste jusqu'à la fin de l'album. On croirait parfois entendre une compil de chansons de dessins animés japonnais des années 80 ! Mis à part la présence de guitares acoustiques cela fait irrésistiblement penser à des groupes tels que MGMT. Dommage que l'album ne dure que 34 minutes, mais pas le temps de se lasser, et c'est tellement bon de rester sur sa faim en attendant le prochain opus !


  Saint Jean
Allo Barjot (compilation)
Une fois n'est pas coutume, je sélectionne une compil en tant qu'album proprement dit pour vous présenter Saint Jean, artiste complètement décalé et déjanté (et c'est un euphémisme) mêlant chansons complètement déjantées souvent très courtes à des hymnes un peu plus sérieux. C'est "Sacré Jésus" qui, avec des intonnations de voix à la Yves Simon, inaugure l'album. Je dois le reconnaître, c'est ce morceau qui m'a en partie inspiré l'article La Bible prix Goncourt (rendons à César ce qui est à César). Saint Jean, en explorant des univers musicaux très différents chante sur un ton détaché pastichant parois Mickey 3D, Raphaël ou Calogero des hymnes Anti Militaires - Anti Nucléaires - Anti TV (Réalité). Sous sa plume très fine, mais acerbe, tout le monde en prend pour son grade : les mamans, le président, les drogués.



(*) "On donne ce que l'on veut" plus exactement...
(**) IRL = In Real Life, autrement dit "Dans la vraie vie" par opposition au monde virtuel.

Partager cet article

Repost0
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 21:06

   Je ne sais pas ce qu'ils ont tous en ce moment les chanteurs, on diarait qu'ils se sont lancé le défit de placer le mot "Météore" dans le titre de tous leur albums sortis en 2009. Après Indochine avec "La république des météores" voilà maintenant Olivia Ruiz avec l'album "Miss Météores" qui, au lieu de sécraser lamentablement sur le sol provoquant entre autres choses l'extinction de millions d'espèces vivantes, s'est retrouvé propulsé directement n° 1 des ventes d'albums dès sa sortie. Pas grave, la grippe porcine se chargera du reste !

   Si ça marche pas, on attendra 2036 que l'astéroïde Apophis percute la terre, bien que selon les savants, il n'y a qu'une chance sur 45 000 pour que cela se produise. Pour éviter ce genre d'incident,
un grand colloque international a lieu en ce moment à Grenade (Espagne) organisé par l'Académie Internationale d'Astronautique et réunissant des experts du monde entier en la matière (céleste) et devant se terminer ce jeudi.

   Au programme, plusieurs ateliers de travail ayant les prérogatives suivantes :

* Faire le point sur la détection et le suivi des astéroïdes et comètes potentiellement dangereux
* Mieux connaître leurs propriétés physiques 
* Proposer des méthodes de déflection permettant de modifier la trajectoire de ces objets (*)
* Etudier les conséquences d'un impact sur la Terre
* Aborder les aspects politiques et légaux d'une stratégie de défense face à un tel risque.

   En revanche, aucun atelier n'a été prévu pour trouver un nom au prochain album de Bill Halley and the Comets.


  (*) Peut être par le moyen d'une grenade puisque le colloque a lieu à grenade.

Partager cet article

Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 15:42
 
   Boney M est l'une des plus grandes supercheries de l'histoire du rock (*). Groupe monté de toutes pièces en Allemagne par le producteur Frank Farian qui a su réunir tous les ingrédients nécessaires pour donner naissance à une formidable machine commerciale.

   Nous sommes en 1976, la mode est au disco à peine naissant et voué à une bel avenir. Rythmes excessivement entraînants et dansants, boîtes à violons en pagaille(**), mélodies accrocheuse et choeurs récurrents, voilà un cocktail détonnant pour enflammer les pistes de danse de la 2e moitié des années 70. La mode est aussi au look afro, tenues sexy pour filles peu frileuses, coiffures à la Jackson 5 et danses spectaculaires. Il suffit pour Frank Farian de mélanger le tout et attendre les pépettes. Pas très longtemps...

   Avant de réunir les figurants qui se chargeront des promo TV et de figurer sur les pochettes, Frank Farian travaille avec quelques vieux loups de studios. C'est lui même fera la voix grave masculine (She's crazy like fool). Une chanteuse, Liz Mitchell, se chargera de la quasi totalité (parfois avec l'aide de Marcia Barett) des voix féminines solos et choeurs à la fois (à la manière de Freddie Mercury. En studio tout est possible). 

   La figure de proue du groupe, Bobby Farrell, originaire des Caraïbes était DJ en Allemagne à l'époque où Frank Farian lui propose de rejoindre la formation dansante. Il paraîtrait que c'est réellement lui qui chantait live lors de certaines représentations du groupe mais j'ai du mal à y croire ... 

   Mais Boney M ne sont ni les premiers ni les derniers à bluffer le public, plus tard Frank Farian  récidive avec Milli Vanilli (Fabrice Morvan et Robert Pilatus) , dans les années 70, dans le groupe Il était  une fois,  la voix de Joëlle était parfois remplacée par celle de la chanteuse Marie qui connut un succès solo beaucoup moins florissant (à tort) et aussi un tragique destin(***). Sans parler de Plastic Bertrand et plus tard Technotronic. On raconte aussi que Johnny Hallyday est doublé vocalement en concert sur certains morceaux.

   Pourtant, et vous pourrez le vérifier en consultant les pochettes de 33 tours d'époque de Bonney M, les noms qui y sont crédités pour les voix sont les vrais, et ouvertement ! Donc pas de tromperie sur la marchandise, mais combien de personnes lisent ces crédits ?

   De nos jours, de nombreuses formations viennent se produire dans les foires au jambon et les fêtes de villages sous le nom de Bonney M. Parfois avec l'un des membres d'origine, parfois même sans personne pour endosser le rôle de Bobby Farrell. Ce n'est pas pire au point de vue de la supercherie, mais c'est plus comme avant. La supercherie d'aujourd'hui n'est plus ce qu'elle était.

    C'est Raspoutine qui doit se retourner dans sa tombe...



(*) Je parle de rock dans le sens très très général du terme, englobant même le disco.

(**) Ce qui était appelé vulgairement "boîtes à violons", imitant les violons d'orchestres symphoniques étaient plus techniquement le melotron, instrument utilisant des bandes magnétiques sur lesquelles étaient enregistrées le vrai instrument reproduit

(***) Elle périt d'un cancer en 1991

Partager cet article

Repost0
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 13:45
   J'ai entendu dire que Bob Dylan était en concert ce soir au Palais des Congrès à Paris. Une chose est sûre : Je ne serai pas de la partie ! Non pas que je ne respecte pas l'oeuvre immense du bonhomme, mais l'ayant vu le 4 novembre 2005 au Galaxy d'Amnéville et ayant été très déçu et très vexé, je n'envisage absolument pas de renouveler l'expérience !

    Quand quelques affiches fleurirent sur les Colonnes Maurice de Metz annonçant la venue de Robert Zimmerman dans le plus prestigieux centre thermal du monde (Amnéville), je me suis dit : "ça c'est à ne pas louper", pensant même qu'il était en retraite depuis longtemps...

   Le grand jour arrivant, c'est à un triste spectacle auquel j'assiste ce 4 novembre 2005... Non pas qu'avec Bob Dylan il faut s'attendre  à un show fabuleux à l'américaine, des jeux de lumières à couper le souffle et des chorégraphies Jacksoniennes, mais au moins un minimun d'émotion, de feeeling... Mais rien, rien, néan total.

   Une épave, coiffée d'un chapeau sombre, debout, recroquevillée sur son son clavier dans un coin de la scène, de profil et marmonnant des phrases incompréhensibles, les mélodies ont disparues, rien...  De temps en temps on comprend quelques mot à la fin d'un morceau et on se dit "Ah.... C'était "The Times They Are A-Changin'" !!!". La voix nasillarde est bien là, mais quasi méconnaissable. Décor et éclairage fixes, symbolisant un ciel étoilé. Il ne se passe rien. C'est mort. Seul point positif, un très bon orchestre country formé de musicos faisant plus penser à des profs de maths retraités qu'à des rock star, mais ne parviennent pas à sauver le déstastre.

   Ah si, un petit jeu de scène vient mettre un peu d'animation : Bob Dylan prend un harmonica, joue 3 notes, puis recommence à tapotter inlassablement sur son clavier (et pas toujours en rythme.) Sinon, en 2h pas un mot au public, à la fin, Dylan et son groupe viennent sur le devant de la scène pour vaguement saluer, pour le principe, daigne revenir pour 2 morceaux de rappel et au-revoir, par ici la monnaie. Je n'ai sans doute pas les clefs pour aprécier le spectacle auquel je viens d'assister à sa juste valeur... On se console en se disant que les meilleurs interprètes de Bob Dylan ne sont pas Bob Dylan.

   Bob Dylan l'a compris, il est entré dans la légende depuis longtemps, plus d'effort à faire pour l'entretenir, le public vient voir l'épave pour son oeuvre et non pas pour le spectacle. Espérons que d'ici quelques mois, Mickael Jackson ne nous réserve pas le même type de surprise !


Partager cet article

Repost0
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 13:53
   Comme promis, voici le nom des gagnants du plus grand cyber-concours de tous les temps. Je ne mets pas leur nom civil complet de manière à ce qu'ils ne se fassent pas harceler par des jaloux vu la valeur inestimable du cadeau dont ils sont désormais les heureux possesseurs, à savoir le CD "12 Petits Chants" de Julien Petitjean ! (un peu comme, dans une moindre mesure, les gagnants de la super cagnotte du Loto !) Et puisque vous devez en avoir ras le sac de voir la pochette de l'album "12 Petits Chants", nous avons décidé, pour changer, d'illustrer cet article avec le nouvel album de U2, qui lui n'est pas à gagner ici (il faut bien qu'ils vivent, les pauvres !) mais qui est plutôt décoratif avec un design moderne qui va avec tout, contrairement au nouvel album d'Indochine "La République des météores" qui lui, est un peu plus surchargé mais avec lequel nous avons hésité dans un premier temps. Je pense que nous avons fait le bon choix.

   Ne tournons pas autour du pot, les gagnants sont :

Loïc
Caro
Marc
Johan
Thomas
Dominique

Le Blog du Vendredi 13
Cathy - for two and two for tea




   Et pour que les malheureux perdants ne soient pas venus pour rien sur cette page, voici un petit complément culturel. 3 palmarès d'albums :

Les 5 meilleurs albums de tous les temps selon le magazine Rolling stones :

         
  1 - Sergent Pepper's
 Lonely Hearts Club Band

The Beatles
  2 - Pet Sounds
The Beach Boys
  3 - Revolver
The Beatles
4 - Highway 61 revisited
 Bob Dylan
  5 - Rubber Soul
The Beatles


Les 5 meilleurs albums francophones de tous les temps selon Amazon Canada :

         
1 - L'Heptade
Harmonium
2 - Histoire de
Melody Nelson

Serge Gainsbourg
3 - Jaune
Jean-Pierre Ferland
  4 - Polnareff's
Michel Polnareff
  5 - Beau Dommage
Beau Dommage


Les 5 albums les plus vendus de tous les temps :

       
1 - Thriller
Michael Jackson
2 - Back in Black
AC/DC
3 - The Bodyguard
 Soundtrack

Whitney Houston
Various artists
4 - Their Greatest Hits
The Eagles
5 - Saturday
Night Fever

The Bee Gees
Various Artists

   Je doute que "12 Petits Chants" ne figure un jour dans l'un de ces classements !

  

Partager cet article

Repost0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 23:59

   Les 2 trublions impertinents, à l'origine du concept le plus innovant en terme de diffusion musicale de ces dernières années sortent leur 1er vrai CD !

   Ceux qui illuminent nos tristes dimanches d'une petite note d'humour guillerette en publiant toutes les nuits de samedi à dimanche, à minuit pétante, une vidéo de leur dernière composition toute fraîche traitant d'un sujet  d'actualité, et mis en scène à chaque fois dans un lieu différent ont depuis peu également commencé à sillonner les routes françaises pour une tournée qui connait un immense succès.

   Ce qui au départ ne devait être qu'une blague se transforme désormais en un beau CD reprenant leurs 14 meilleurs morceaux. Certes en 2008 il a eu le "bundle 5 titres" mais La Chanson du Dimanche Plante un Arbre est leur 1er vrai CD. Un DVD existe également. Leurs sujets favoris ? la vie quotidienne (Horoscope, Comme un lundi, Super pouvoir d'achat(*)), la politique et l'actualité (O Barack, Nicolas et Rachida), le tout sur des petites musiques accrocheuses bien que bourrées de clichés ringards (sauf que chez eux c'est volontaire !(**)) et sur des accompagnements "cheap" à la Didier Super - une guitare et un vieux synthétiseur aux accompagnements pré-programmés. C'est frais, rigolo, bien écrit, bourré de jeux de mots comme je les aime, de quoi passer un dimanche sympa, c'est plus fun que d'aller à la
messe !  Les chansons y sont si tristes...  

  Alors les chanteurs qui nous font poireauter 5  à 10 ans avant de nous proposer leurs nouvelles chansons, tels
Voulzy ou Polnareff n'ont plus qu'à aller se coucher. La Chanson du Dimanche nous en proposent une nouvelle toute les semaines !

    Cependant, j'en connais un qui va pas être très très content qu'on ait repris le titre d'un de ses CD paru en l'an 2000 intitulé "Dany plante son arbre". C'est Dany des Rues bien sûr, dont je vous ai parlé récemment. Mais ils sont grands, ils se débrouilleront entre eux !

  



(*) Comme c'est très à la mode en ce moment regardez Bénabar, Anaïs etc... 
(**) Vous voyez à qui je fais malicieusement
allusion ?

Partager cet article

Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 13:25
   Si vous souhaitez gagner des CD de Michael Jackson, Cali, Madonna, Anaïs, Metallica, Claire Denamur, Eminem, Laurent Voulzy, Benoît XVI, Florent Pagny, Britney Spears, La Grande Sophie, Patrick Sébastien, ou Bénabar, passez votre chemin.

   Il s'agit ici de gagner bien mieux : le CD "12 Petits Chants" de Julien Petitjean. Le grand concours organisé par l'équipe de ce blog pour fêter les 5 ans de la sortie de ce CD a connu un succès sans précédent.

   L'objectif était de faire gagner le CD a celui qui aura mis le meilleur commentaire dans chacun des articles consacré à chacune des 12 chansons du CD publiés entre le 11 décembre et le 9 mars dernier.

   Grands seigneurs, nous avons décidé de prolonger le concours jusqu'au 1er avril 2009 au soir 00h00 avant de désigner les 12 heureux gagnants (Ce n'est pas une blague !). Voici un récapitulatif des 12 articles à commenter :


    Face A
01 - La Marchande de Foie
02 - Chanson Hebdomadaire
03 - La Pauvre Enfant
04 - Des Vacances comme ça...
05 - 4 Saisons
06 - Chanson Porno

Face B
07 - La Galette des Roys
08 - Chacun son truc
09 - Le Silence
10 - Paris
11 - Les Conciliabules
12 -
Joli Mois de Mai

Bonus : La Chanson du Flemmard

   Et maintenant, à vous de jouer, lâchez vos coms !!! Et que les 12 (peut être 13) meilleurs gagnent ! Si vous ne gagnez pas vous pouvez vous consoler en rejoignant le Fan Club de Julien Petitjean sur
! (le principal intéressé n'y est pas inscrit car il n'aime pas ses chansons)

Partager cet article

Repost0
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 15:39

   Il paraîtrait que la chanteuse Lara Fabian (tof de gauche) doit son prénom au fait que ses parents adoraient Catherine Lara (tof de droite). C'est d'ailleurs cette dernière qui a déclaré cela la semaine écoulée lors d'une interview radiophonique. Ce qui est sûr, si l'on suit cette idée, c'est que si un jour j'ai un fils, je ne l'appellerai pas Fabian ! Toujours est-il que dans une bio de Lara Fabian on y découvre que son prénom vient de Lara, le personnage principal du film "Le Docteur Jivago". Catherine Lara ne serait-elle pas un peu mythomane ?

   Le pire c'est que ni l'une ni l'autre des 2 chanteuses pré-citées ne sont connues sous leur vrai nom : Le vrai nom de Catherine Lara est Catherine Bodet (c'est sûr, ça sonne moins bien) et celui de Lara Fabian est Lara Crokaert (c'est sûr, ça sonne moins bien non plus) mais je vos mal les parents de Lara Fabian prénommer leur fille Bodet...

Partager cet article

Repost0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 14:00

   Concert d’Anaïs à l’Autre Canal hier soir. Pas de surprise concernant Anaïs, elle est telle qu’on se l’imagine quand on la voit à la TV, débordante d’énergie, aime communiquer avec le public, beaucoup d’autodérision, bref, un personnage sympathique qui sur scène nous fait passer un moment agréable bien que ce soit toujours un peu les mêmes thématiques qui reviennent (tous les aspects de la vie de couple) mais auquel son public d’une moyenne d’âge de 20 ans s’identifie aisément, le tout accompagné d’un power trio (basse-batterie-guitare) survitaminé. Inutile d’en dire plus sur Anaïs, l’intérêt (du moins ici) est surtout de vous faire découvrir des choses ou des personnes un peu moins connues. Nous allons les passer en revue dans les 4 paragraphes qui vont suivre :

 

http://img231.imageshack.us/img231/9219/canal.jpg   L’Autre Canal : ça fait 2 ans que ça existe, j’ai même été convié à l’inauguration à l’époque mais je n’y avais, avant le concert d’Anaïs encore jamais mis les pieds. Architecture étonnante, tout y est gris et rouge et tous les éléments architecturaux ont les angles arrondis. On se croirait dans un sous marin. Bar, billetterie, espace documentation, vestiaires… Tout y est. La salle de concert en elle-même est un peu plus conventionnelle, mais très attrayante, grande fosse, gradins au fond de la salle et balcons latéraux. J’ai eu la chance d’arriver suffisamment tôt pour être tout devant au centre à 2m d’Anaïs.

 

http://img64.imageshack.us/img64/66/danyt.jpg   Dany des Rues : Qui en Lorraine ne connaît pas encore Dany des Rues ? Dany a débuté à Metz ou récemment encore il animait le centre ville seul avec sa guitare égrenant inlassablement les tubes de Renaud et Téléphone. De nos jours, Dany écume tous les concerts du coin, de Nancy à Luxembourg faisant les premières parties « off ». C’est bien simple à chaque concert auquel j’assiste, que ce soit Renaud, Kiss , Mes Souliers sont Rouges ou The Who, il est là, chantant dehors devant la salle, quelle que soit la température ambiante. La seule fois où je ne l’ai pas vu c’était à Yves Simon Salle Poirel en novembre dernier. Filez ne serait-ce qu’1 euro à Dany, il vous offre son CD du moment.

 

http://img6.imageshack.us/img6/1951/brigitte.jpg   Brigitte : 2 hommes, 2 femmes(*) répétant à plusieurs reprises « On s’appelle Brigitte », on ne sait pas si c’est une blague ou quoi ou qu’est-ce, mais après vérification ils s’appellent bien « Brigitte ». Toujours est-il que cette blonde enceinte façon Brigitte Bardot (**), cette brune aux grosses lunettes façon Nana Mouskouri, un percussionniste et un guitariste en retrait forment un quatuor terriblement efficace. Des paroles tout en humour et en finesse, des chorégraphies rigolotes sur des mélodies et des rythmes très entraînants, pas de doute, ce quatuor parisien fut, pour cette première partie officielle, une surprise fort agréable.

 

http://img594.imageshack.us/img594/4281/lussi.jpg   Lussi in the sky : Mais qui est cette brindille brune accompagnant Anaïs à la guitare et aux chœurs ? Je l’ai déjà vue quelque part… Anaïs finit par présenter celle qui « joue à domicile » profitant au passage pour raviver la vieille querelle de clocher entre Nancy et Metz. La brindille se cache sous le nom de Lussi in the Sky (***). Lussi in the Sky c’est du Made in Nancy, prodigieuse chanteuse, connue pour être membre du groupe rock Mypollux qui commence à bien cartonner dans toute la France et qui se lance dans une carrière solo avec notamment une chanson accompagnée d’un très beau clip intitulé « Super Héro ». Cette Lussi in the Sky est une valeur montante, souvenez vous bien de cette brindille chantante, d’ici peu, j’en suis convaincu, Anaïs fera sa première partie...

 

Autrement dit une soirée riche en découvertes et émotions.

 


 

(*) Mais ce n’est ni ABBA ni les mystérieux chewing gums électroniques.

(**) Encore elle ? On en a déjà parlé hier…

(***) Pour ceux qui n’ont pas compris l’allusion, achetez « Sergent Peppers Lonely Hearts Club Band » des Beatles et écoutez la piste 3.

 

Partager cet article

Repost0