Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 15:56

   Il y a quelques mois, nous lancions un grand appel à participation pour le clip du chanteur "Le P'tit Jean" pour sa chanson les conciliabules. Depuis, plus de nouvelles... Et pourtant, après 20 mois de travail acharné, ce clip est désormais terminé ! Il accompagne la sortie de 45 tours du même nom, extrait du 33 tours "12 Petits Chants" du P'tit Jean. Voici ce clip : (vous pourrez peut être y reconnaître l'un de vos amis !)

Pour connaître tous les secrets de la chanson, cliquez ici : http://www.leblogdejulienpetitjean.fr/article-26976444.html

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
23 mai 2013 4 23 /05 /mai /2013 22:48

   Inutile de vous rebalancer tout ce que les journalistes nous ont raconté sur Georges Moustaki aujourd'hui à l'occasion de son décès des images valent plus que des copier coller. Nous vous proposons l'un des plus grands classique du défunt, à savoir "Le Métèque" et nous vous souhaitons bon visionnage.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 10:22

   L'autre jour, je me promenais dans la rue lorsque tout à coup, chemin faisant, je vis une affiche pour un concert devant avoir lieu à Nancy le 22 septembre prochain. 22 septembre... 22 septembre cela me disait quelque chose... Mais oui ! La fameuse chanson de Brassens intitulée "Le 22 septembre" ! D'autant que cela fait des années que je guette cette date pour vous faire partager cette chanson à la date sus-dite ! (Faire ça un autre jour serait purement blasphématoire à l'égard du chanteur à la bonne pipe)

   Et c'est précisément la raison pour laquelle, plutôt que de publier un lien existant, j'ai décidé de vous la chanter pour l'occasion du 48e 22 septembre depuis la création de la chanson !

 

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 21:45

  Ne tournons pas autour du pot, Scott McKenzie est essentiellement connu pour avoir chanté San Francisco, l'un des tubes de l'été 1967 écrit par John Phillips (vous savez, le chef des Mamas & des Papas). Cette chanson fut destinée à promouvoir le festival "Summer of Love" qui eut lieu, c'est un pléonasme, cet été-là, à... San Francisco.

   Malheureusement, Scott McKenzie n'a jamais confirmé le succès phénoménal de cette chanson, et après quelques tentatives, il se retira du métier au début des années 70 et mourût le 18 août 2012 à... Los Angeles, nous laissons tout de même un très précieux héritage que nous avons décidé vous interpréter en hommage.

 

 

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 15:05

   Pour accompagner la sortie du film tant attendu "Cloclo", nous nous sommes proposé de vous proposer un petit clip où l'on voit le chanteur "Le P'tit Jean" procéder à une imitation du chanteur sus-cité. 

Autres articles de ce blog sur un sujet similaire :


Et si claude françois n'était pas mort ?
 Autres articles citant Claude François :
"la voix" de secret story
Eurovision : la france maudite
Jacques brel n'est pas mort !
Rip patrick topaloff
Chansons de noël (1)
Georges brassens : 30 ans déjà…

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 09:02

Une petite chanson cette année pour le beaujolais nouveau...

 

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 08:38

   Ce blog n'est pas sensé être spécialisé dans les commémorations d'anniversaires de morts, et pourtant, il nous était impossible de passer outre cet anniversaire, bien qu'avec un jour de retard, espérons que Mort nous le pardonnera s'il nous lit d'où il est.

 

   Mort Shuman, puisque c'est de lui dont il s'agit, nous a quittés il y a 20 ans succombant d'un cancer du foie, à l'âge de 56 ans seulement laissant derrière lui une oeuvre discographique certes pas très copieuse, mais de qualité. Après avoir écrit pour de nombreux artistes dont Elvis Presley, ainsi que la version anglaise d'Amsterdam de Brel pour David Bowie, Mort Shuman commença à chanter pour son compte qu'au début des années 70 et son 1er tube fut "Le lac Majeur". Ce que l'on sait moins c'est qu'il écrivit une comédie musicale consacré à Jacques Brel (encore lui !) dont il était très proche et une autre sur Paris mais qui ne fut jamais représentée. Voici le clip de la chanson "Un été de porcelaine" musique du film "L'hôtel de la plage" (de Michel Lang) à ne pas confondre avec "Sorrow" qui fut elle la musique de "A nous les petites anglaises" (de Michel Lang). On y découvre une Anne Parillaud âgée de 17 ans. C'était alors son 2e rôle au cinéma.

 

 

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:11

   Aujourd'hui nous fêtons les 90 ans de la naissance de Georges Brassens, poête sétois. Autrement dit, si nous n'avions pas eu la malchance qu'il meurt si jeune (60 ans) il aurait 90 ans, et peut être écrirait toujours...

   Georges Brassens a toujours voulu vivre de ses écrits sauf qu'au départ, il s'agissait de romans ou des recueils de poésie. Son prof de français Alphonse Bonnafé (dit "le boxeur") qui par la suite est devenu son ami lui a appris toutes les ficelles de l'art de la versification. Très critique sur lui même, Brassens abandonna la littérature (art majeur) proprement dite pour lier ses textes à de la musique (art majeur) pour obtenir de la chanson (art mineur). Art qui selon lui, était celui qu'il maîtrisait le mieux. Pour rappel, voici un débat mouvementé entre Béart et Gainsbourg dont le coeur du sujet est de savoir si la chanson est un art majeur ou mineur.

   Je me souviendrai toute ma vie avoir vu une interview où un ami de Brassens (je ne me souviens plus précisément qui, peut être Réné Fallet) disait qu'il était mort de sa connerie. Je m'explique. Brassens rejetais toute forme de luxe, y compris, contrairement à ce que l'on pourrait penser, celui de la bonne chair. En clair, il ne mangeait que des boîtes de conserve et des sandwichs. Rien de très raffiné. D'autant qu'à l'époque, la campagne des 5 fruits et légumes par jour n'existait pas encore. Sinon, on aurait encore profité de nombreuses années supplémentaires du fruit de son imagination si je puis m'exprimer ainsi !

   Brassens s'alimentait mal, et il est possible que c'est ce qui a été à l'origine de ses problèmes digestifs qui ont progressivement dégénéré en cancer, nous privant de ce fait de dizaines de chansons qui auraient constitué un supplément de monument de la chanson française.

   Satisfaisons nous cependant de ce qu'il nous a légué, et qui constitue déjà, bien que constitué d'à peine plus de 100 chansons, d'un patrimoine culturel très conséquent dans lequel nous pouvons considérer que l'une des pièces maîtresses (tant par la longueur que par la qualité) est la fameuse Supplique pour être enterré à la plage de Sète dont voici le clip.

Articles complémentaires au sujet similaire :

Georges brassens doit se retourner dans sa tombe !

Brassens fait encore parler de lui…

Le fils caché de georges brassens ?

Brassens et renaud chantent pâques

Championnat du monde de georges brassens

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:41

   Robert Zimmerman alias Bob Dylan fête aujourd'hui ses 70 ans (dont une bonne cinquantaine de carrière). Pas question de dresser une restrospective de sa carrière ni de faire un copier coller de sa biographie depuis wikipedia, non. Il n'est pas question non plus de vous raconter le jour où j'ai vu Bob (en vrai !) au Galaxie d'Amnéville, non pas le jour de son anniversaire, ça serait pas sympa vu que c'est plutôt un mauvais souvenir. Alors que dire ?

  Young Bob Dylan with harmonica 

    Je propose que l'on parle du fait que pour beaucoup, les chansons de Bob Dylan sont connue de par leur interprétation par d'autre interpètes. Citons par exemple "All along the Watchtower" par Jimi Hendrix ou "Like a Rolling Stones" par les... Rolling Stones ! Et si cette fois, c'était vous qui écriviez l'article en me citant en commentaire votre version préférée d'une chanson de Bob Dylan par un autre chanteur (ou chanteuse) ? Lâchez vos coms !

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 13:30

Guido-dArezzo-face    Depuis des années nous sommes, aux bureaux du blog de Julien Petitjean, innondés de courrier pour nous poser une question cruciale, mais à laquelle personne n'a jamais réussi à apporter de réponse jusqu'à aujourd'hui : Pourquoi les n otes de musique sont-elles do ré mi fa sol la si ? Nous avons mené une enquête de plusieurs années, et nous avons enfin trouvé la réponse. Nous avons décidé, plutôt que de conserver précieusement ce secret, faire un geste pour la forêt amazonienne en vous dévoilant enfin la réponse :

    Jadis, les notes n'étaient pas notées sur du papier et se transmettaient de bouche à oreille et les mélodies étaient ainsi mémorisées. Pas très pratique pour la traçabilité des mélodies et beaucoup de chef d'oeuvre ont malheureusement dû être perdus faute de supports de stockage (à l'époque, outre les lacunes de codification papier, pas d'enregistrement sonores possibles, et encore moins de disque durs ni de CD ROMs  !)

   Avant l'an mille était déjà utilisée la notation dite anglo saxone  à savoir C D E F G A B correspondant respectivement à ce que nous appelons aujourd'hui à do ré mi fa sol la si. Mais cette notation a très rapidement montré ses limites bien qu'elle soit encore utilisée aujourd'hui notamment pour nommer les accords.

   Un jour, un moine toscan (*) Guido d'AREZZO  (995 – 1050 voir notre illustration en haut à gauche) eut la riche idée de nommer chacun des sons d'une mélodie. Mais sur quelle base les nomma-t-il ? Vous voulez savoir ? Eh bien je vais vous le dire : En tant que bon chrétien, il utilisa comme base de travail les sept  premiers vers de cet hymne à Saint Jean-Baptiste écrit par Paolo Diacono :

Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum

Famuli tuorum,
Solve polluti
Labii reatum,
Sancte Ioannes (**)

   Il prit (comme l'indiquent les caractères gras) les 2 premières lettres de chaque vers (sauf pour le sol, allez savoir pourquoi...) On raconte  que l'idée de G uido d'AREZZOne fit pas l'unanimité à l'époque, ce qui provoqua une haine à son égard telle qu'il dût chang

note musique

er de ville ! Fort heureusement il reçu le soutien du pape de l'époque, Jean XIX grâce à qui il fut réhabilité de son vivant, et se tachnique d'écriture finit par être reconnue unanimement dans le milieu de la musique. Ony retrouve l'ancêtre de la note "do" à savoir "ut". C'est en 1673 que  l'Italien BONONCINI remplaça ''ut'' par "do'', première syllable de Dominus (Seigneur en Latin) dont la sonorité était plus agréable à l'oreille (le nom, pas la note !) en effet, une syllabe se terminant pas une consonne n'est pas très commode à chanter. Quand au "si", à l'époque il s'appelait "sa". Ce n'est qu'au XVIème siècle grâce à Anselme De Flandres que le "sa" se transforma en "si" (initiales de Sancte Ioannes, qui signifie Saint Jean).

   Et depuis, des millions d'élèves souffrent tous les ans en cours de solfège ! Gloire à toi Guido d'AREZZO ! 


(*) Mais pas du Plantier !

(**) Si un lecteur peut nous faire parvenir la traduction, nous sommes preneurs.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article