Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 00:47

   En l'espace d'une semaine sort deux fois le même film. Enfin... 2 films différents racontant la même histoire tiré du livre de Louis Pergaux "La guerre des boutons". Quel curieux hasard a fait que  ces 2 films puissent voir le jour exactement en même temps ? Nul ne le sait. Un embryon de réponse réside en le fait que le roman étant sorti en 1911, c'est pile poil cette année (2011) que celui-ci tombe dans le domaine public. En attendant, essayons de les comparer en espérant ne pas sortir de la salle de projection en déclarant : "Si j'aurais su, j'aurais pas v'nu".

   Soit dit en passant, cette réplique culte ne figure dans aucune version 2011 de l'oeuvre. Pourquoi ? La réponse est très simple : Cette réplique ne figurant pas dans le roman (dont les droits sont tombés dans le domaine public) elle est la propriété d'Yves Robert, le réalisateur de la version 1962 du film. A contrario, l'expression "couille molle" figurait bien dans le livre.

   L'équipe de votre blog préféré n'a pu, pour l'instant aller voir que "La guerre des boutons". Le concurrent, lui, a choisi de se démarquer en s'intitulant "La nouvelle guerre des boutons" (qui d'ailleurs se déroule à une époque plus ancienne) et sera visionné dans les plus brefs délais. En attendant de pouvoir avoir "matière à", essayons de comparer ces deux rivaux d'un oeil objectif sur des faits déjà connus tels que l'affiche, le réalisateur, les principaux acteurs et j'en passe

La guerre des boutons

  2011_09_21_affiche-la-guerre-des-boutons.jpg

Sortie : 14 septembre 2011

La nouvelle guerre des boutons

2011_09_21_La-Nouvelle-guerre-des-boutons.jpg

Sortie : 21 septembre 2011

Réalisateur 

 Yann Samuel
                                           Christophe Barratier

 

Producteur 

  Marc de Pontavice
Thomas Langmann

 

Budget

12 600 000 €                                                         16 000 000 €

 

Acteurs vedettes

Alain Chabbat

Eric Elmosnino

Mathilde Seigner

Fred Testot

                                          Guillaume Canet

                                          Laetitia Casta

                                          Kad Merad

                                          Gérard Jugnot

  Epoque du film

Fin des 60's                                                         1944

 

Lieu de tournage

Auvergne                                                             Limousin - Poitou Charentes

 

Attention : Notre but n'est pas de créer une rivalité entre ces deux films mais justement, les mettre sur le même pied d'égalité avant que vous ne jugiez par vous même lequel vous préférez (ou pas). Mais si vous êtes friands de films de guerre, vous pouvez également aller voir "La guerre est déclarée" bien qu'il s'agisse d'un tout autre type de guerre...

Merci de votre compréhension.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:00

Pauline Lefevre 01   La météo sur canal+ est une véritable institution. Les ingrédients ? Une créature de rêve, de l'humour et surtout, une règle d'or : Y parler de tout sauf de météo ! L'avant dernière tenante du titre, Pauline Lefevre fait beaucoup parler d'elle en ce moment car elle y tient le rôle de Prudence, un des rôles principaux dans le nouveau film de Patrice Leconte "Voir la mer".


   Je vous encourage vivement d'aller voir ce film car d'une part, c'est le 1er rôle de la sus dite Pauline au cinéma et elle y est paraît-il éblouissante dans une intrigue de plan à 3 comme dans Jules et Jim de Truffaut. D'autre part, Patrice Leconte l'a dit dans son dernier livre : si le film ne marche pas, il arrête le cinéma ! Alors pour ceux qui rêvent d'un "Bronzés 4" ça serait véritablement un coup dur...

    Le charme, le naturel, l'humour et les interminables jambes sculpturales de Pauline Lefevre ont fait les beaux jours du Grand Journal de Canal + entre 2008 et 2010. Mais vous souvenez vous de toutes les anciennes miss météo de Canal + ? En voici une retrospective comme aime tant le faire l'équipe du blog de Julien Petitjean :

 

Météo Kazan    Alexandra Kazan la 1ère miss météo de Canal+ au cours de années 80. Elle a par la suite présenté le StarQuizz sur Canal+ mais aussi Taratata et Drôle de Zapping.
 Météo Mademoiselle Agnès    Mademoiselle Agnès de 1991 à ? Spécialisée dans la mode elle appraraît dans le téléfilm Mariage Surprise en 2007 d'Axelle Laffont, autre miss météo.
 Meteo_Cecile_Simeone.jpg    Cécile Siméone courant années 90. Elle a depuis fait quelques apparitions éclair au cinéma, et tint pendant 5 ans le rôle de Laurence aux côtés de Bernard Tapie incarnant le commissaire Valence.
 

Meteo_Anne_Depetrini.jpg

   Anne Depétrini 1996 - 1997 Parallèlement à une carrière de chroniqueuse, journaliste et comédienne, elle réalise en 2010 son 1er long métrage "Il reste du jambon ?"
 Meteo flavie-flament    Flavie Flament 1998 On ne la présente plus, mais savez vous qu'elle a débuté en tant que miss OK (Le magazine) en 1988 ?
 Meteo eglantine emeye    Eglantine Eméyé de 1999 à 2000 on l'a vu plus tard en tant que co-présentatrice aux côtés de Jean Pierre Pernaut ou Julien Courbet.
 

Meteo_axelle_laffont.jpg

   Axelle Laffont : 2000 - 2001 Fille de Patrice Laffont et petite fille de Robert Laffont, elle suit une carrière d'humoriste et actrice. Elle apparaît dans plus de 10 films.
 Meteo vanessa-dolmen    Vanessa Dolmen : 2003 - 2004 Elle présenta la météo en alternance avec Céline Gerbier. Elle a animé plusieurs émission dont intervilel. Elle a aussi prêté sa voix pour le comptage des points à l'Eurovision.
 Meteo_Celine_Gerbier.jpg    Céline Gerbier : vers 2003 - 2005 Elle présente une émission "Bien être" le mercredi matin sur Direct8.
 Meteo louise bourgoin    Louise Bourgoin : 2006 - 2008 Elle suit une carrière cinématographique prometteuse notamment dans le rôle d'Adèle Blanc Sec dans le film du même nom.
 Meteo Pauline Lefevre    Pauline Lefevre : 2008 - 2010 Elle apparaît dans le nouveau film de Patrice Leconte qui d'ailleurs, sort aujourd'hui.
 Meteo-charlotte-le-bon    Charlotte Le Bon : Depuis septembre 2010. D'origine québecquoise, elle est toujours en activité.

   La prudence est de mise certes, mais à quelques jours de la cérémonie d'ouverture du festival de Cannes, nous ne prenons pas beaucoup de risques en prédisant à l'avant dernière miss météo de Canal+ une carrière cinématographique éblouissante. Alors foncez tous à votre salle de cinéma le plus proche pour voir la mer, pour voir Pauline et pour que Patrice Leconte n'arrête pas le cinéma...

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 08:00

   Il y a une vingtaine d'années était diffusée à la TV une série de petits sketchs policiers appelés "Sueurs froides". Dans ces sketchs, régnait un ton particulier et toujours une certaine immoralité cynique. Ils étaient d'ailleurs chacun introduits par des commentaires de... Claude Chabrol. Cela dit, précisons que ces sketchs, tirés d'un recueil de nouvelles d'un certain Louis C. Thomas on été réalisé par différents réalisateurs (dont Patrice Leconte) mais pas par notre homme du jour.

Coffret_Claude_Chabrol.jpeg   Je me souviens notamment d'un sketch qui m'a particulièrement traumatisé, et auquel je repense à chaque fois que je mange des sardines : On y voyait un homme (Jean Carmet) qui en ouvrant une boîte supposée être de sardines s'aperçoit qu'au lieu d'y trouver des petits poissons, y trouve... Des doigts ! On le voit ensuite portant réclammation dans le bureau du directeur de l'usine (Marc Berman) fabriquant ces boîtes, ce montrant à Jean Carmet qu'il était bien indiqué sur la boîte "Doigts à l'huile" donc pas de tromperie sur la marchandise ! A la fin, Jean Carmet demande à Marc Berman d'où proviennent ces doigts, à ce moment là on lui dit "Tout simplement de clients qui en savent un peu trop" et là Jean Carmet assis sur son fauteuil tombe dans une trappe.

   Plus tard, sur Canal+, un cycle consacré à Jean Yanne me fit découvrir "Le Boucher" pour lequel un article de ce blog a déjà été consacré, ainsi que du magistral "Que la bête meurt". Puis au fil du temps je découvre "Le beau Serge", "Landru", "La femme infidèle", "Juste avant la nuit", "La cérémonie" et plus récemment : "Bellamy".

   Donc inutile de vous dire que j'ai eu des sueurs froides en apprenant le départ de Claude Chabrol qui était devenu au fil du temps l'un de mes cinéastes préférés (avec Bertrand Blier et Stanley Kubrik).

   Il y a quelques années, je m'étais offert un magnifique coffret DVD Claude Chabrol avec 6 ou 7 de ses plus grands chefs d'oeuvres dont le mythique Boucher. La semaine passée, ayant envie de revoir un ou deux films du maître, je recherche mon coffret, plus moyen de remettre la main dessus... Il avait disparu ! S'est-il perdu au cours d'un déménagement ? L'ai-je prêté à un ami ? Aucun souvenir, j'ai retourné mon appartement sens dessus dessous, en vain, découvrant même des cartons que je n'avais pas encore déballé, mais toujours pas de Claude Chabrol ça m'a beaucoup énervé mais je sais maintenant que cette brusque envie de mater du Claude Chabrol et sa disparition n'étaient pas anodine, j'avais un mauvais pressentiment !

   J'en profite donc pour lancer un appel désespéré : Si parmi mes fidèles lecteurs se trouve la personne à qui j'aurai prêté le coffret "Claude Chabrol" merci d'avance de m'inviter à une soirée DVD !

   Encore longtemps et raison de plus désormais, je penserai à Claude Chabrol quand j'ouvrirai une boîte de sardines, et sans doute, en bien d'autres circonstances encore...

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 23:45
   Il n'est pas du tout question dans cet article du France- Irlande tout fraîchement terminé où la France n'a pas vraiment gagné mais a gagné en trichant(*), son ticket pour l'Afrique du Sud comme si le destin avait voulu faire justice à l'équipe de Domenech suite à la finale France-Italie d'il y a 3 ans ! Sauf que les Irlandais n'y sont pour rien... Bref tel n'est pas mon propos du jour.

   Suite à l'article du 27 octobre dernier où je vous parlais du petit film dont j'avais illustré sans l'avoir cherché, le fond sonore, je vous ai appelé à voter pour ce petit film arrivé dans les 5 derniers en lice dans un concours organisé en Allemagne. Pour rappel, cliquez ici pour revoir en détail tout le contexte, et ci dessous pour revoir le petit film.


   Eh bien sachez que l'on m'a informé aujourd'hui que ce petit film a... gagné le prix du public ! Et cela grâce à chacun d'entre vous qui avez voté jusqu'à la clôture des votes le 14 novembre dernier. Alors je vous adresse un grand merci car ce petit film a gagné une diffusion pendant 3 semaines au milieu des bandes annonces "classiques"  dans un cinéma de Berlin(**) le Babylone. C'est pas la classe ça ?


   Alors plus que jamais proclamons haut et fort que le 11 novembre ne doit plus être fait pour comémorer l'armistice, associé à de bien trop funestes souvenirs, mais, comme l'illustre parfaitement la photo ci-dessus, la fête de l'amitié Franco-Allemande !!!


(*) Mais peut être est-ce la main de Dieu, la même qui avait aidé Diego Maradona il y a quelques années !
(**) Je tiens à préciser que cela n'a strictement aucun rapport avec les festivités liées aux 20 ans de la chute du mur de Berlin !
Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 23:59

   Des étudiants allemands ont décidé de participer à un étonnant concours appelé le "Buch Trailer Award" consistant en la réalisation de la bande annonce d'un... livre, comme s'il s'agissait d'un film !

   Si je vais vous parler aujourd'hui d'une de ces bandes annonce en particulier c'est que l'équipe d'étudiants qui l'a réalisée a eu la bonne idée d'utiliser une musique de Julien Petitjean pour l'illustrer en fond sonore !

   Profitons de ce blog pour les en remercier et leur faire un peu de pub au passage...

   Tous les ans, donc, est organisé à Berlin un concours consistant à proposer à des étudiants (en media et audio-visuel ou quelque chose dans le genre) de faire une bande annonce d'une minute maximum d'un livre issu d'une liste proposée par l'organisateur. Cette année, 5 propositions de scenari ont été sélectionnées pour la phase finale du concours, parmi lesquelles la bande annonce du livre "Bernie & Chet" de Spencer Quinn. Vous pouvez trouver la version française ("Va chercher !") du livre, avec son résumé sur ce lien : http://www.amazon.fr/Va-chercher-Spencer-Quinn/dp/2702140017

   Pour ceux qui ont la flemme de cliquer sur le lien, ce livre raconte les rocambolesques aventures de Bernie (détective privé) et Chet (chien détective ayant loupé son concours pour entrer dans la Police) parcourant le désert à bord de leur Porche Cabriolet menant enquête sur enquête à la recherche de personnes disparues et souvent retrouvées grâce au flair infaillible de Chet ! Enfin, paraît-il car je n'ai pas lu le livre (Caro, si tu nous lis...)


   Un jour je reçois un mail d'une certaine Chistina Schollerer, qui a chapeauté la réalisation de la bande-annonce du livre sus-cité, me demandant l'autorisation d'utiliser une de mes musiques trouvées sur le site Jamendo et qui, selon elle, correspondait exactement à ce qu'elle recherchait pour illustrer son trailer(*). Vous imaginez bien que j'ai accepté, à condition biensûr de pouvoir un jour en voir le résultat. C'est aujourd'hui chose faite, la semaine dernière je reçois le DVD du film dans ma boîte aux lettres de la part de Christina, avec une petite dédicace manuscrite fort sympathique.!

   Pour voir le court métrage ainsi obtenu, rendez-vous rendre sur cette page : http://www.derbuchtrailer.de  et cliquez sur le Film A (vous pouvez regarder les autres bien sûr !) Les internautes peuvent voter pour attribuer le prix du public à leur bande annonce préférée, et je vous invite vivement à voter pour eux en cliquant sur le bouton "Hier Für Film A Abstimmen" correspondant au film A. Vous avez jusqu'au 14 novembre, clôture des scrutins.

   Le film qui remportera le concours gagnera une diffusion pendant 3 semaines consécutives dans le cinéma Babylon à Berlin pendant la séquence des bandes annonces, ce qui ouvrirait sur le champ, ma carrière de compositeur à l'international !

   Alors j'en profite pour lancer un appel en direction de Steven Spielberg, Luc Besson, Clint Eastwood, Jean-Luc Godart ou Woody Allen, si vous cherchez une illustration musicale pour l'un de vos prochains films, vous savez à quelle porte frapper ! Mais, ne nous emballons pas si vite, et ne chopons pas le melon en nous prenant pour le nouvel Ennio Morricone, attendons les résultats du concours...



(*) Trailer = bande annonce, mais c'est plus classe de dire "Trailer" et ça évite une répétition...
Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 19:03
   Depuis presque une semaine, le 32e Festival de Cannes bat son plein. Les plus grandes stars sont présentes, de Isabelle Huppert (présidente) à Monica Bellucci en passant par Asia Argento. De Claude Lelouch à Martin Scorsese en passant par Francis Ford Coppola. Cependant, il est un invité d'honneur qui se fait cruellement attendre, découvrez le sur cette vidéo.






Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 19:15

   Ouf, l'ennuyeuse cérémonie des César est passée, mettant à l'honneur Séraphine (7 César)avec Yolande Moreau au détriment de Mesrine qui pensait remporter tous les César sur ses 10 nomminations. Le pauvre chou Jacques Mesrine doit se retourner dans sa cellule dont on ne sort pas car il n'a remporté que 3 trophées, vous n'avez pas un mouchoir ?

    Bref, tel n'est pas notre propos aujourd'hui où nous allons certes parler d'un prix d'interprétation cinématographique, mais d'il y a presque 40 ans et concernant Jean Yanne, toujours présent dans notre mémoire vu que c'est le 2e article de suite où l'on parle de lui sur le blog de Julien Petijtean.

   Nous sommes à New York en 1970, Jean Yanne et Stéphane Audran sont nomminé pour leur interprétation dans l'excellent film "Le Boucher" (notre photo) de Claude Chabrol.
   Seulement voilà, bien qu'ils aient eu tous deux le prix, Jean Yanne a eu celui d'interprétation féminine et Stéphan Audran celui d'interprétation masculine pour la simple et bonne raison que Stephane en anglais est un prénom masculin et Jean un prénom féminin... 

   C'est dumoins ce que raconta Jean Yanne dans le cadre d'une célèbre émission radiophonique, ne citant même pas de prix il s'agissait. L'équipe de ce blog a tenté de trouver dans toutes mes sources une confirmation de cette annecdote, mais en vain. C'était trop drôle pour être vrai ! Toujours est-il que Jean Yanne a obtenu un prix d'interprétation au Festival de Cannes en 1972 pour son rôle dans "Nous ne vieillirons pas ensemble" (aux côtés de Marlène Jobert) mais, fuyant les honneurs,  il ne viendra même pas chercher le trophée déclarant cyniquement qu'il aurait préféré avoir le prix Nobel, au moins il y a une grosse somme d'argent à la clef ! En tout cas s'il y avait un prix Nobel de l'humour caustique, Jean Yanne l'aurait obtenu haut la main...
 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 22:00

   J'ai failli appeler cet article Tintin II le retour mais ce titre rappelant trop Mozart II le retour, mon choix s'est porté sur un hommage au regretté Pascal Sevran, disparu trop tôt, et dont le seul point commun avec ce que je vais vous raconter aujourd'hui est qu'il affublait du sobriquet de Tintin son caméraman(*) de l'époque de La Chance aux Chansons

   Après Les Orange Bleues et Le Mystère de la Toison d'Or, datées des années 60 et dont on ne peut pas dire qu'elles sont à classer parmi les chefs d'oeuvres du 7e art, va sortir une nouvelle adaptation de Tintin sur grand écran, et réalisée par, tenez vous bien, Steven Spielberg(*) !



      Tu vas rendre sa casquette au Capitaine Haddock ?                              Regarde petit, regarde !


   Le papa de E.T et de Indiana Jones va adapter l'album Le secret de la Licorne et sa suite Le trésor de Rackham le Rouge(**) à l'écran pour le plus grand bonheur de petits et grands et des tintinophiles dont le plus célèbre est Albert Algoud sous forme d'une trilogie dont le 1er volet est prévu pour 2011. On ne connait pas encore toute la distribution de la super production, mais il paraît qu'il y aura Gad Elmaleh (probablement pour le rôle d'un des Dupondt). Pour le rôle de Tintin, Leonardo Di Caprio a été pressenti pendant quelques temps mais, trop vieux, la production lui aurait préféré le jeune acteur britanique Thomas Sangster puis finalement Jamie Bell (ex Billy Elliott, photo de gauche).

   Cela fait parait-il 25 ans que les négociations vont bon train entre Spielberg et la société Moulinsart, qui gère les droits commerciaux des oeuvres d'Hergé. (Soit à peu près depuis l'époque E.T / mort d'Hergé)

   Imaginations une distribution idéale pour cette adaptation. Dans le rôle de Tintin j'aurais bien vu Jimmy Sommerville, ex chanteur des Communards et pour le Capitaine Haddock, Sébastien Chabal bien sûr au lieu de Andy Serkis.  Pour le Professeur Tournesol, il serait convenable de mettre Michel Rocard car il est le fils de Yves Rocard l'homme qui inspira le personnage du Professeur Tournesol (photo de droite à droite) à Hergé. La Castafiore quand à elle, serait jouée avec brio par Carla Bruni mais il me semble qu'elle ne figure pas dans ce diptyque. Quand au rôle de Milou, c'est Pitchoune, le chien de Christophe Hondelatte qui a postulé. Il attend la réponse.

   Après Astérix, Luky Luke, Tintin, à quand une adaptation des Schtroumpfs au cinéma ? Pour le Grand Schtroumpf je propose Robert Hue, et pour la Schtroumpfette, Paris Hilton.

 


(*)   Gérard Marchadier de son vrai nom, visitez ce site pour savoir pourquoi il était surnommé Tintin.
(**)  N'y voyez aucun lien avec Dany le Rouge, même pas dans Tintin au pays des soviets !
(***) Paradoxal que ses initiales soient SS...

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 09:21

   J'ai fait la connaissance au printemps 2006 de Chewbacca. Vous savez, le grand singe poilu de la guerre des étoiles ! C'était à la convention de la SF au Kinépolis de Saint Julien les Metz en mai 2006. Avec une bande d'amis saltimbanques, nous y faisions quelques skètches pour animer les festival.

   Sincèrement, je pensais que Chewbacca, vu sa célébrité, était vraiment du genre à se la péter, inaccessible et distant, mais je me suis trompé. Franchement c'est un chic type, pas du tout à prendre les gens de haut, naturel, avec un brin d'humour, et bien que ses grognements teintés d'un fort accent américain ne soient pas toujours compréhensibles, il est à la vie comme à l'écran. La gloire, l'argent et les femmes ne lui ont pas tourné la tête.

   Et puis c'est pas le genre de mec à se pavaner dans les soirées jet set dans les bras de créatures de rêve, ni à faire la 1ère pages de tabloïds, à poil sur une plage de Corse au côtés de présentatrices TV ou faisant le beau entouré des plus grandes stars (pas wars !) de Hollywood.

   Je pensais qu'après toutes ses années, il aurais vieilli, le poil grisonnant et le cheveux rare, mais il n'en est rien, et malgré ses problèmes de  drogue durant les années 80, il s'en est bien sorti et a conservé la sa fière allure de l'époque de "l'empire contre attaque" où il était au meilleur de sa forme !

   Son seul regret m'a-t-il confié, c'est de ne pas avoir été sollicité pour d'autres films que le série Star Wars. Il aurait tellement aimé se voir affublé de rôle un peu plus romantiques, mais la réponse était unanime de la part des directeurs de casting : "vous n'avez pas le physique", à chaque fois, Di Caprio, Johnny Depp ou autre Brad Pitt lui soufflant le rôle convoité...

   La prochaine fois, ma rencontre avec R2D2...

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article