Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 10:46

   Ironie du sort, Jean AMADOU est mort hier au moment même où j'écoutais les Grosses Têtes de Philippe BOUVARD dans ma bagnole. Mais tout d'abord, qu'est ce qu'un amadou ?

 

null   Définition : Amadou : Nom masculin. Substance spongieuse tirée de l'amadouvier (champignon) et traitée pour s'enflammer facilement.

Au sens figuré : "être d'amadou" s'enflammer vite.

 

   Exemple : Puisque nous fêtons les 90 ans de la naissance de Georges Brassens et bientôt commémorerons les 30 ans de sa disparition, nous proposons ici un exemple de l'utilisation du mot amadou dans la chanson "J'ai rendez vous avec vous" dont voici le clip :

 

     Il est question dans cette chanson d'une femme au coeur d'amadou, autrement dit, une femme dont le coeur s'enflamme rapidement (pour Georges BRASSENS en l'occurrence !)

   Ensuite, que dire de ce géant de 195 cm souvent catalogué comme chansonnier (bien que l'expression ne lui plaisait guère) et dont la voix si caractéristique constituait toute la force des annecdotes dont il était si friand et qu'il racontait toujours volontiers notamment aux Grosses Têtes ? On raconte qu'il aurait espéré faire carrière au cinéma mais le destin en a voulu autrement bien que sa voix ait été utilisée en voix off dans des films tels que "L'aile ou la cuisse" ou "Les visiteurs". Le grand public retiendra sans doute essentiellement sa contribution au "Bebête show" en tant que co-céateur et co-auteur aux côtés de Stéphane COLLARO et Jean ROUCAS. On raconte également que ce personnage très érudit connaissais par coeur les noms de tous les ministres et tous les secrétaires et sous-secrétaires d'état de la IIIe et IVe république !

   J'ai d'ailleurs la chance de posséder un autographe de Jean AMADOU que des membres de ma famille avaient réussi à dégotter lors d'une rencontre avec lui à Paris au début des années 80 et je ne manquerai pas de le publier ici dès que j'arrive à remettre la main dessus.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Nécrologie
commenter cet article
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 11:11

   Aujourd'hui nous fêtons les 90 ans de la naissance de Georges Brassens, poête sétois. Autrement dit, si nous n'avions pas eu la malchance qu'il meurt si jeune (60 ans) il aurait 90 ans, et peut être écrirait toujours...

   Georges Brassens a toujours voulu vivre de ses écrits sauf qu'au départ, il s'agissait de romans ou des recueils de poésie. Son prof de français Alphonse Bonnafé (dit "le boxeur") qui par la suite est devenu son ami lui a appris toutes les ficelles de l'art de la versification. Très critique sur lui même, Brassens abandonna la littérature (art majeur) proprement dite pour lier ses textes à de la musique (art majeur) pour obtenir de la chanson (art mineur). Art qui selon lui, était celui qu'il maîtrisait le mieux. Pour rappel, voici un débat mouvementé entre Béart et Gainsbourg dont le coeur du sujet est de savoir si la chanson est un art majeur ou mineur.

   Je me souviendrai toute ma vie avoir vu une interview où un ami de Brassens (je ne me souviens plus précisément qui, peut être Réné Fallet) disait qu'il était mort de sa connerie. Je m'explique. Brassens rejetais toute forme de luxe, y compris, contrairement à ce que l'on pourrait penser, celui de la bonne chair. En clair, il ne mangeait que des boîtes de conserve et des sandwichs. Rien de très raffiné. D'autant qu'à l'époque, la campagne des 5 fruits et légumes par jour n'existait pas encore. Sinon, on aurait encore profité de nombreuses années supplémentaires du fruit de son imagination si je puis m'exprimer ainsi !

   Brassens s'alimentait mal, et il est possible que c'est ce qui a été à l'origine de ses problèmes digestifs qui ont progressivement dégénéré en cancer, nous privant de ce fait de dizaines de chansons qui auraient constitué un supplément de monument de la chanson française.

   Satisfaisons nous cependant de ce qu'il nous a légué, et qui constitue déjà, bien que constitué d'à peine plus de 100 chansons, d'un patrimoine culturel très conséquent dans lequel nous pouvons considérer que l'une des pièces maîtresses (tant par la longueur que par la qualité) est la fameuse Supplique pour être enterré à la plage de Sète dont voici le clip.

Articles complémentaires au sujet similaire :

Georges brassens doit se retourner dans sa tombe !

Brassens fait encore parler de lui…

Le fils caché de georges brassens ?

Brassens et renaud chantent pâques

Championnat du monde de georges brassens

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 00:47

   En l'espace d'une semaine sort deux fois le même film. Enfin... 2 films différents racontant la même histoire tiré du livre de Louis Pergaux "La guerre des boutons". Quel curieux hasard a fait que  ces 2 films puissent voir le jour exactement en même temps ? Nul ne le sait. Un embryon de réponse réside en le fait que le roman étant sorti en 1911, c'est pile poil cette année (2011) que celui-ci tombe dans le domaine public. En attendant, essayons de les comparer en espérant ne pas sortir de la salle de projection en déclarant : "Si j'aurais su, j'aurais pas v'nu".

   Soit dit en passant, cette réplique culte ne figure dans aucune version 2011 de l'oeuvre. Pourquoi ? La réponse est très simple : Cette réplique ne figurant pas dans le roman (dont les droits sont tombés dans le domaine public) elle est la propriété d'Yves Robert, le réalisateur de la version 1962 du film. A contrario, l'expression "couille molle" figurait bien dans le livre.

   L'équipe de votre blog préféré n'a pu, pour l'instant aller voir que "La guerre des boutons". Le concurrent, lui, a choisi de se démarquer en s'intitulant "La nouvelle guerre des boutons" (qui d'ailleurs se déroule à une époque plus ancienne) et sera visionné dans les plus brefs délais. En attendant de pouvoir avoir "matière à", essayons de comparer ces deux rivaux d'un oeil objectif sur des faits déjà connus tels que l'affiche, le réalisateur, les principaux acteurs et j'en passe

La guerre des boutons

  2011_09_21_affiche-la-guerre-des-boutons.jpg

Sortie : 14 septembre 2011

La nouvelle guerre des boutons

2011_09_21_La-Nouvelle-guerre-des-boutons.jpg

Sortie : 21 septembre 2011

Réalisateur 

 Yann Samuel
                                           Christophe Barratier

 

Producteur 

  Marc de Pontavice
Thomas Langmann

 

Budget

12 600 000 €                                                         16 000 000 €

 

Acteurs vedettes

Alain Chabbat

Eric Elmosnino

Mathilde Seigner

Fred Testot

                                          Guillaume Canet

                                          Laetitia Casta

                                          Kad Merad

                                          Gérard Jugnot

  Epoque du film

Fin des 60's                                                         1944

 

Lieu de tournage

Auvergne                                                             Limousin - Poitou Charentes

 

Attention : Notre but n'est pas de créer une rivalité entre ces deux films mais justement, les mettre sur le même pied d'égalité avant que vous ne jugiez par vous même lequel vous préférez (ou pas). Mais si vous êtes friands de films de guerre, vous pouvez également aller voir "La guerre est déclarée" bien qu'il s'agisse d'un tout autre type de guerre...

Merci de votre compréhension.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Cinéma
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 23:07

   C’est aujourd’hui le 11 septembre. Pas grand-chose à dire sur l’actualité du moment alors voyons quels sont les anniversaires à fêter ou commémorer en ce jour…

 

Le 11 septembre 1900 (111 ans) : Grève dans des mines de charbon aux USA

Le 11 septembre 1903 (108 ans) : Naissance de Theodor W. Adorno, philosophe et sociologue Allemand (mort le 6 août 1969)

Le 11 septembre 1906 (105 ans) : Les évêques espagnols rendent publique une lettre pastorale dénonçant le mariage civil.

Le 11 septembre 1906 (105 ans) : Naissance d’Etienne Fajon homme politique français

Le 11 septembre 1910 (101 ans) : Les sionistes allemands mettent à disposition la somme de 100 000 Marks pour l’établissement d’une nouvelle coopérative sioniste devant s’établir en Palestine.

Le 11 septembre 1914 (97 ans) : Bataille de Lemberg.

Le 11 septembre 1916 (95 ans) : Chute de la partie centrale du Pont de Québec lors de son installation : 13 morts.

Le 11 septembre 1917 (94 ans) : Mort de Guynemer pilote de chasse français qui compte 57 victoires à son actif.

Le 11 septembre 1919 (92 ans) : Publication en Grande Bretagne et aux Etats-Unis de la version anglaise du livre sur la Ière Guerre Mondiale d’Erich Mudendorff qui encaisse 10 000 livres de droits d’auteur.

Le 11 septembre 1921 (90 ans) : Naissance de Michel Jobert, homme politique français (mort le 25 mai 2002).

Le 11 septembre 1925 (86 ans) : Devant 16 000 spectateurs, Hans Breitensträter reprend à Paul Samson-Körner le titre de champion d’Europe des poids lourds.

Le 11 septembre 1926 (85 ans) : Attentat contre Mussolini à Rome : 8 passants sont blessés.

Le 11 septembre 1926 (85 ans) : Par un référendum, 6 millions d’espagnols se prononcent en faveur de la dictature de Primo de Rivera

Le 11 septembre 1926 (85 ans) : L’Espagne quitte la SDN

Le 11 septembre 1926 (85 ans) : L’allemand OttoPeltzer bat le finlandais Paavo Nurmi à Berlin, et établit le nouveau record du monde en courant le 1500 m en 3’51’’

Le 11 septembre 1929 (82 ans) : Inauguration de la nouvelle Gare de l’Est

Le 11 septembre 1932 (79 ans) : Ouverture du 1er championnat de France de football professionnel

Le 11 septembre 1936 (75 ans) : l’Alcazar de Tolède en Espagne tenu par les nationalistes subit un bombardement qui le détruit aux trois quarts.

Le 11 septembre 1937 (74 ans) : Attentat du groupe terroriste La Cagoule par explosions de 2 bombes au siège de l'Union des industries métallurgiques et au siège de la Confédération générale du patronat français.

Le 11 septembre 1938 (73 ans) : à Genève, le représentant de la Chine à la SDN suggère l’invitation du Japon (qui n’était plus membre de l’association à ce moment là) à des négociations au sujet du conflit sino-japonais

Le 11 septembre 1938 (73 ans) : A Bruxelles, manifestation de femmes socialistes pour le droit au travail et la paix.

Le 11 septembre 1940 (71 ans) : La Taïlande réclamme à la France le Laos et le Cambodge

Le 11 septembre 1941 (70 ans) : IIe guerre mondiale : La flotte américaine reçoit l’ordre de tirer sur toute unité ennemie.

Le 11 septembre 1941 (70 ans) : Début de la construction du Pentagone.

Le 11 septembre 1944 (67 ans) : IIe guerre mondiale : L’Allemagne est atteinte : La 1ère armée américaine arrive aux alentour d’Aix-la-Chapelle.

Le 11 septembre 1945 (66 ans) : Naissance de Frantz Beckenbauer footballer allemand

Le 11 septembre 1949 (62 ans) : L’talien Ascari remporte le grand prix d’Europe sur le circuit de Monza devant le français Etancellin.

Le 11 septembre 1951 (60 ans) : A Venise, Igor Stravinsky dirige lui-même  la 1ère de son nouvel opéra « The rake’s progress »

Le 11 septembre 1952 (59 ans) : A Strasbourg, élection de l’ex premier ministre belge Paul-Henri Spaak à la présidence de l’assemblée de la CECA

Le 11 septembre 1955 (56 ans) : A Paris, la 1ère émeute de rappelés refusant de partir en Algérie éclate à la Gare de Lyon

Le 11 septembre 1960 (51 ans) : Fin des Jeux Olympiques de Rome nettement dominé par l'URSS avec 100 médailles contre 71 pour les Etats-Unis.

Le 11 septembre 1961 (50 ans) : Création du WWF la World Wildlife Fund (fonds mondial pour la vie sauvage) en Suisse.

Le 11 septembre 1962 (49 ans) : Les Beatles enregistrent leur premier disque "Love Me Do".

Le 11 septembre 1964 (47 ans) : A Alexandrie : clôture de la conférence des chefs d’etat arabes. La création d’une armée palestinienne a été décidée.

Le 11 septembre 1965 (46 ans) : Le Général de Gaulle annonce que la France se retirera de l’OTAN en 1969

Le 11 septembre 1968 (43 ans) : Une caravelle devant assurer la liaison Ajaccio-Nice s’écrase près d’Antibes : 95 morts

Le 11 septembre 1969  (42 ans) : La France est paralysée par une grève des agents de conduite de la SNCF.

Le 11 septembre 1970 (41 ans) : A Paris : 1ère de « Jeux de massacre » pièce d’Eugène Ionesco

Le 11 septembre 1971 (40 ans) : Mort de Nikita Krouchtchev ancien chef du gouvernement d’URSS de 1958 à 1964 à 77 ans

Le 11 septembre 1972 (39 ans) : fin des Jeux Olympiques de Munich

Le 11 septembre 1972 (39 ans) : Mort de Max Fleischer, pionnier américain du dessin animé à 83 ans.

Le 11 septembre 1973 (38 ans) : Putsch au Chili

Le 11 septembre 1974 (37 ans) : Lyon : Pour la 1ère fois, un conseil des ministres de la Ve République siège en province.

Le 11 septembre 1974 (37 ans) : Eddy Merckx est sacré champion du monde de cyclisme devant… Raymond Poulydor.

Le 11 septembre 1980 (31 ans) : Au Chili, 69,14% des électeurs approuvent par plébiscite la reconduction pour 8 ans du Général Pinochet dans ses fonctions de chef de l’état

Le 11 septembre 1983 (28 ans) : 3 films français sont récompensés au festival de Venise : « Prénom : Carmen » de Jean Luc Godard, « Biquefarre » de Georges Rouquier et « Rue Cases-Nègres » d’E. Palcy

Le 11 septembre 1984 (27 ans) : À 16 ans, Céline Dion chante pour le Pape Jean-Paul II lors de sa venue à Montréal.

Le 11 septembre 1998 (13 ans) : Les Écossais s'affranchissent.

 

   Vous m’excuserez, mais je n’ai passé en revue que ce qui s’est passé durant les années 1900, rendez vous au siècle prochain pour faire un bilan sur ce qui s’est passé les 11 septembre des années 2000 !

 

20110911 WTC

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Actualité
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:09

2011_09_06Chirac-02ecc.jpg   Notre ancien président, qui n'a jamais été aussi haut dans les sondages que depuis qu'il n'est plus président, va mal. On lui a diagnostiqué une anosognosie ce qui rend inutile sa présence à son procès qui s'est ouvert hier concernant les emplois fictifs à la Mairie de Paris, affaire qui d'ate de presque 20 ans et dont il ne se souvient même plus. Selon les informations du jour, il ne reconnaîtrait même plus sa fille adoptive. Lui qui prônait le devoir de mémoire (concernant la Shoah) n'en a manifestement plus beaucoup. Heureusement qu'il a pu terminer à temps de les rédiger ! Ce qui ne fut malheureusement la cas de son illustre prédecesseur mort à Colombey les 2 Eglises en 1970.

   Pratiquons le devoir de mémoire à notre sauce sur l'oeuvre de notre ancien président en dressant une rétrospective de tous les articles le concernant dans nos pages, juste histoire de vous rafraîchir la mémoire (cliquez sur les liens indiqués) :

3 novembre 2009 : Jacques Chirac Prix Goncourt ?

24 janvier 2009 : Jacques Chirac mordu par son chien Sumo

3 septembre 2008 : Votez Jacques Chirac

31 mai 2007 : Le Rap De Chirac

30 mars 2007Lettre à Jacques Chirac

   Il n'est pas inutile de se rafraîchir la mémoire de temps en temps. Concernant Jacques Chirac, Charles Pasqua s'en chargera...

 

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Politique
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 23:33

    Chers amis, je me suis retrouvé malgré moi lié à l'affaire DSK et d'une bien curieuse manière que je vais tenter de vous conter dans ce nouvel article tout en essayant d'être à la hauteur de vos attentes qui furent et j'en suis confus très longues, presque 3 mois. Non pas que je n'avais pas le temps de laisser un petit mot de temps en temps mais je ne savais pas de quoi vous parler ! Pourtant ce n'est pas l'eau à mon moulin qui manquait, même si Dieu sait si j'aurais préféré que cette eau aille alimenter la corne africaine. L'actualité estivale a été suffisamment riche pour me donner matière à m'en donner à coeur joie pour la disséquer. Mais une telle profusion de choses à dire créée parfois un effet inhibiteur en se mélangeant dans les méandres de ma cervelle. Comme quoi, l'angoisse de la feuille blanche arrive même aux plus grands, mais tout cela est terminé. Jugez plutôt :

   Reprenons les faits à la base et replaçons les choses dans leur contexte. DSK qui a fait beaucoup d'encre ces 3 et demi derniers mois et à qui nous devons un feuilleton de l'été dont les rebondissements quotidiens sont probablement loin d'être terminés outre le fait qu'il est loin d'en connaître l'existence, est loin de s'imaginer qu'il possède un point commun avec le blog de Julien Petitjean que vous tenez entre les mains !

   J'entends déjà les mauvaises langues supputer que toute l'équipe de vote blog préféré se livre à des frasques sexuelles dans une suite au Sofitel de Manhattan à je ne sais combien de milliers de dollars la nuit avec des femmes de ménage issu de la diversité mais là je les arrête tout de suite en leur disant qu'ils font fausse route ! Ce n'est pas du tout de cela dont il s'agit.

   Même remarque pour ceux qui s'imaginent que j'envisage de présenter ma candidature à la présidence de la République Française voire pire, à la tête du FMI dont Christine Lagarde a pris les commandes le 5 juillet dernier.

   Dès le 1er jour de ce qui est désormais convenu d'appeler "l'affaire DSK" (14 mai dernier) nous avons pu assister à un véritable déballage journalistique de la vie privé de l'ex patron du FMI (enfin... au 14 mai pas encore vraiment ex). Impossible de passer outre ses frasques privées, ses supposées ex maîtresses et supposées parties fines dont l'amalgame a, à de nombreuses reprises été fait avec le viol dont il a été accusé, comme s'il y avait un lien de cause à effet entre une vie sexuelle disons... Débridée et un viol. Ce genre d'amalgame, nous nous garderons bien de le faire, dans notre équipe nous somme extrêmement respectueux de la vie privée des hommes et femmes, célèbres ou non.

   Toujours est-il que le jour ou le scandale a explosé, une vidéo qui était passée quasi inaperçue à l'époque a fait un véritable buzz sur la toile. Non je ne parle pas des toiles de Picasso offertes au grand père d'Anne Sinclair et qui selon les même mauvaises langues que celles dont je parlais plus haut affirment que c'est elles qui ont permis de payer la caution de DSK ainsi que la location de l'appartement dans lequel le couple vécut enfermé quelque temps au sortir de son bref séjour à Riker Island.

   Dans cette vidéo extraite de l'émission "93 Faubourg Saint Honoré" daté de 2007, une jeune écrivaine journaliste dont la mère est une députée socialiste proche de DSK, évoquait une interview que lui avait accordé ce dernier pour les besoins d'un livre qu'elle écrivait à l'époque et qui est sorti peu de temps après sous le nom "Erreurs avouées" sorti en 2003 et dont le propos était de recueillir les confession de people sur leurs plus graves erreurs. Cette interview aurait dégénéré en tentative de viol mais pour l'instant, si tant est que les faits fussent avérés, ceux ci ne font pas parti des erreurs avouées du principal intéressé. Cette jeune journaliste dont le nom nous est désormais familier, c'est Tristane Banon.

   Cela dit, tout dépend de ce que l'on appelle "viol". D'une manière générale on peut qualifier de viol un acte sexuel imposé par la force, et pour le prouver, seules des analyses médicales et des preuves de violence peuvent plus ou moins prouver que la force a été utilisée. Et lorsqu'un viol est commis avec menace d'une arme ou de tout autre moyen de pression ou d'intimidation ne nécessitant aucun contact corporel provoquant une blessure ? La force est utilisée mais ne laisse aucune trace... Comment le prouver ? Dans le cas de Nafissatu Diallo, les analyses médicales auraient prouvé qu'il y ait eu incontestablement rapport sexuel. En revanche aucune utilisation de la force n'a pu être prouvée vu qu'aucune trace de coups n'a pu être décelé bien qu'au début de l'affaire on a parlé de traces de griffures sur le corps de l'ex futur candidat à la primaire socialiste. Dans le cas de Tristane Banon c'est encore plus délicat vu que, immédiatement après les faits elle n'a pas porté plainte pensant pouvoir oublier avec le temps. Violence ou pas violence ? Et que dire des gens qui aiment volontairement associer d'un commun accord un acte sexuel et de la violence ? Ou de celle qui portent plainte alors qu'elles étaient consentantes ? Ou qu'elle ne l'était pas alors que l'homme ne savait pas qu'elle ne l'était pas ? Tout cela est très compliqué, si bien qu'une proportion infime de femmes violées portent plainte (moins de 10%).

   Revenons en a Nafissatu Diallo dont la personnalité est assez ambigüe employée modèle elle a cependant été accusé d'avoir menti pour obtenir la nationalité américaine. Et depuis la découverte d'un certain nombre de ses mensonges et certaines incohérences dans sa déposition, le dossier est sur le point d'être refermé comme si une femme ayant un passé pas clair, peut être violée en toute impunité...

   Un peu comme si (bien que les procédures judiciaires dans ce genre d'affaires ne se passent  pas du tout de la même manière entre ici et chez nos amis d'outre atlantique) on découvrait que dans un lointain passé, Tristane Banon ait un jour menti à ses parents (du genre "Maman, mon voisin à l'école y m'a tapé" alors que c'était pas vrai) suffirait pour aboutir à un non lieu dans l'affaire de la supposée tentative de viol lors de l'interview évoquée plus haut ! Cela dit, huit ans après les faits, la jeune femme a finalement au bout de 8 ans décidé de porter plaite contre l'ex futur président de la république qui a lui même immédiatement répliqué en portant à son tour plainte pour dénonciation calomnieuse. Pour ce dossier disons... Brûlant, Tristane Banon est défendue par un jeune avocat "qui monte" et qui n'est autre que l'avocat du médecin qui a porté plainte pour diffamation il y a un an contre le blog de Julien Petitjean. Un schéma explicatif vous est d'ailleurs proposé ci dessous afin d'y voir plus clair.

  2011 08 31 Article

     Bien entendu, Il ne s'agit pas de juger du bien fondé de ces plaintes car le procès concernant ces affaires n'a pas encore eu lieu. Le chef du blog de Julien Petitjean doit passer devant la XVIIe chambre correctionnelle le 18 octobre prochain. On vous tiendra au courant sur le résultat des délibérés dans ces lignes et peut être lancerons nous une souscription solidaire afin de nous aider à payer l'amende et les dommages et intérêts ! (Rires)

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Actualité
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 12:24

  lapin sans oereille fukushima On se souvient des ravages causés par l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986. Parmi les malformations constatées suite à la catastrophe, des bébés humains nés avec un bec de lièvre...

   25 ans plus tard, il est toujours question de léporidés avec l'explosion de la cantrale japonaise de Fukushima car cette fois ce sont des petits lapins qui en sont victimes. La nouvelle vient de tomber : Un petit lapin japonnais est né sans oreilles ! Vous me direz, dans certaines circonstances cela peut être une aubaine, surtout si le propriétaire n'a pas les même goûts musicaux  que ses lapins ! Et puis, aucun risque de se faire tirer les oreilles suite à une bêtise. Et puis sans oreille, aucun risque de travailler avec un magicien ! Par quel bout pourrait-il le prendre ? Dommage que les taureaux ne naissent pas sans oreille, ça serait toujours du travail en moins pour les toreros. Certain parlent de canular... Imaginons par exemple que ce phénomène se répercute sur d'autres animaux... Mais il est difficile d'imaginer un éléphant, une chauve souris ou un âne dépourvus de pavillon auditif, je l'entendais bien de cette oreille ! Bon, je dois vous laisser, je suis fatigué, je m'en vais retrouver la douceur de... Mon oreiller.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Insolite
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:41

   Robert Zimmerman alias Bob Dylan fête aujourd'hui ses 70 ans (dont une bonne cinquantaine de carrière). Pas question de dresser une restrospective de sa carrière ni de faire un copier coller de sa biographie depuis wikipedia, non. Il n'est pas question non plus de vous raconter le jour où j'ai vu Bob (en vrai !) au Galaxie d'Amnéville, non pas le jour de son anniversaire, ça serait pas sympa vu que c'est plutôt un mauvais souvenir. Alors que dire ?

  Young Bob Dylan with harmonica 

    Je propose que l'on parle du fait que pour beaucoup, les chansons de Bob Dylan sont connue de par leur interprétation par d'autre interpètes. Citons par exemple "All along the Watchtower" par Jimi Hendrix ou "Like a Rolling Stones" par les... Rolling Stones ! Et si cette fois, c'était vous qui écriviez l'article en me citant en commentaire votre version préférée d'une chanson de Bob Dylan par un autre chanteur (ou chanteuse) ? Lâchez vos coms !

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 13:30

Guido-dArezzo-face    Depuis des années nous sommes, aux bureaux du blog de Julien Petitjean, innondés de courrier pour nous poser une question cruciale, mais à laquelle personne n'a jamais réussi à apporter de réponse jusqu'à aujourd'hui : Pourquoi les n otes de musique sont-elles do ré mi fa sol la si ? Nous avons mené une enquête de plusieurs années, et nous avons enfin trouvé la réponse. Nous avons décidé, plutôt que de conserver précieusement ce secret, faire un geste pour la forêt amazonienne en vous dévoilant enfin la réponse :

    Jadis, les notes n'étaient pas notées sur du papier et se transmettaient de bouche à oreille et les mélodies étaient ainsi mémorisées. Pas très pratique pour la traçabilité des mélodies et beaucoup de chef d'oeuvre ont malheureusement dû être perdus faute de supports de stockage (à l'époque, outre les lacunes de codification papier, pas d'enregistrement sonores possibles, et encore moins de disque durs ni de CD ROMs  !)

   Avant l'an mille était déjà utilisée la notation dite anglo saxone  à savoir C D E F G A B correspondant respectivement à ce que nous appelons aujourd'hui à do ré mi fa sol la si. Mais cette notation a très rapidement montré ses limites bien qu'elle soit encore utilisée aujourd'hui notamment pour nommer les accords.

   Un jour, un moine toscan (*) Guido d'AREZZO  (995 – 1050 voir notre illustration en haut à gauche) eut la riche idée de nommer chacun des sons d'une mélodie. Mais sur quelle base les nomma-t-il ? Vous voulez savoir ? Eh bien je vais vous le dire : En tant que bon chrétien, il utilisa comme base de travail les sept  premiers vers de cet hymne à Saint Jean-Baptiste écrit par Paolo Diacono :

Ut queant laxis
Resonare fibris
Mira gestorum

Famuli tuorum,
Solve polluti
Labii reatum,
Sancte Ioannes (**)

   Il prit (comme l'indiquent les caractères gras) les 2 premières lettres de chaque vers (sauf pour le sol, allez savoir pourquoi...) On raconte  que l'idée de G uido d'AREZZOne fit pas l'unanimité à l'époque, ce qui provoqua une haine à son égard telle qu'il dût chang

note musique

er de ville ! Fort heureusement il reçu le soutien du pape de l'époque, Jean XIX grâce à qui il fut réhabilité de son vivant, et se tachnique d'écriture finit par être reconnue unanimement dans le milieu de la musique. Ony retrouve l'ancêtre de la note "do" à savoir "ut". C'est en 1673 que  l'Italien BONONCINI remplaça ''ut'' par "do'', première syllable de Dominus (Seigneur en Latin) dont la sonorité était plus agréable à l'oreille (le nom, pas la note !) en effet, une syllabe se terminant pas une consonne n'est pas très commode à chanter. Quand au "si", à l'époque il s'appelait "sa". Ce n'est qu'au XVIème siècle grâce à Anselme De Flandres que le "sa" se transforma en "si" (initiales de Sancte Ioannes, qui signifie Saint Jean).

   Et depuis, des millions d'élèves souffrent tous les ans en cours de solfège ! Gloire à toi Guido d'AREZZO ! 


(*) Mais pas du Plantier !

(**) Si un lecteur peut nous faire parvenir la traduction, nous sommes preneurs.

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 21:17

    Votre blog préféré aime mettre à l'honneur les artistes féminines émergentes dans le domaine de la chanson (nous l'avons vu avec Claire Denamur, Brune, Lussi...) Aujourd'hui, nous allons parler du phénomène GiedRé. Un sacré phénomène...

   Quand   GiedRé  promet de nous chanter des chansons d'amour, elle nous dit regretter de ne jamais voir ses amants car ceux-ci ne la besognent que pas derrière, et nous fredonne que son petit ami du moment bave quand il dort et que c'est dégueu... Vêtue d'une robe de petite fille modèle, la poupée lituanienne déblatère ainsi des horreurs cyniques et sordides sous un air (faussement?) ingénu sur des mélodies gentillettes. Quand je dis des horreurs c'est un euphémisme. Difficile d'imaginer que des propos aussi sordides puisse sortir de la moue boudeuse d'un visage aussi angélique : Enlèvement et assassinats d'enfants, mort des vieux seuls chez eux, prostitution et travestis du Bois de Boulogne etc... Les injustices de la société sociétés sont traités aux côtés de ritournelles à haute teneur sexuelle faisant parfois tomber tous les tabous des problèmes de couples. Certaines telles que "Ton secret" ou "Ode à la contraception" sont carrément dégueulasses. Cynique,  GiedRé pose tout haut les questions que tout le monde se pose tout bas ("Les prêtres mettent-ils du GHB dans l'ostie des enfants ?", "Au bout de combien de temps les parents d'enfants disparus remplacent la chambre de leur enfant par une salle de muscu ?") Et lorsqu'elle déclare que "Papa et Maman ont laissé Papy et Mamy dans leur lit pendant la canicule pour toucher l'héritage" on plonge carrément dans le thrash. Pas étonnant qu'elle aime, comme le prouve l'illustration ci jointe, se faire photographier au milieu de poubelles ! "Non je ne suis pas méchante, c'est le monde qui est pourri" se justifie-t-elle. Un humour noir foncé rappelant aisément celui de Raphaël Mezrahi ou Laurent Baffie qui l'ont découverte et balancée en pleine face du paysage audio-visuel francophone. On a pu d'ailleurs régulièrement l'entendre dans l'émission dominicale de ce dernier sur Europe 1 : "C'est quoi ce bordel !" et en première partie de son dernier One-Man-Show.  Mais tout à commencé à partir de son interview signée Raphaël Mezhrahi sur Europe 1, et depuis, c'est le buzz. L'échange de vidéos de GiedRé qui est aussi agréable à entendre qu'à regarder va bon train sur les sites communautaires tels que FaceBook. Ici, aux bureaux du Blog de Julien Petitjean nous l'avons connue sur le clip de "J'aimerais pouvoir pisser debout".

Chansons du CD


La belle au bois
L'amour à l'envers
Pisser debout
La petite camionnette
Les questions Je ne suis pas méchante
  GiedRé02

   Interview ? Parlons-en : impossible de creuser le mystère entourant la jeune fille (qui doit avoir aux alentours de 25 berges) qui a l'origine portait le curieux pseudo de Mmmoisie. Lors de cet exercice, GiedRé joue à fond les gamelles le rôle de son personnage et ne répond jamais vraiment sérieusement aux questions... La biographie de son site Web ne nous avance pas beaucoup, tout est placé sous le signe du surréalisme. Beaucoup de journalistes se sont cassé les dents dans l'entreprise de savoir qui elle est vraiment. A part ses origines lituaniennes et le fait que cette comédienne dont le vrai nom est Giedré Barauskaité, on apprend qu'elle sait jouer de multiples instruments de musique et qu'elle est apparue dans des spots de pub TV. Deux choses récurrentes lors des interviews, outre le fait de déclarer ouvertement son aversion pour les enfants, se faire passer pour une traînée en déclarant de son air de fausse Sainte Nitouche qu'elle a su coucher avec les bonnes personnes pour en arriver là. Pure plaisir de jouer un rôle en toutes circonstances ou pudeur effrénée pour préserver sa vie privée ? Nul ne le sait.

  GiedRé


Chansons ne figurant pas sur le CD
 

La petite fille a disparu
Tu baves quand tu dors
SACEM
Les beaux côtés de la vie
Ode à la contraception
Lave toi
Les moches
La mort nous attend
Tristesse du réveil
Ton secret
Mon anniversaire
J'aime pas
N'en parlons plus

 

 

 

   Vu qu'aujourd'hui, c'est très à la mode d'avoir "un univers", GiedRé n'est pas en reste dans ce domaine. Un univers clairement mis en évidence non seulement de par ses propos très axés du sexe, la mort et le cynisme poussé à outrance mais également sur scène de par son look et le décor kitch qui l'entoure, sur son site web officiel et sur le 1er CD de la chanteuse, que l'équipe du Blog de Julien Petitjean s'est procuré pour la modique somme de 11€. Sans vouloir être mauvaise langue, le prix se justifie plus pour son packaging que par le contenu. Mais c'est une belle pièce de collection (pressage limité paraît-il). Sur une vingtaine chansons que compte le répertoire de la belle, seules 7 y figurent interprétés sous une orchestration se limitant exclusivement à la voix et la guitare pour conserver le côté "live". En prime, une chanson cachée après un blanc de près de vingt minutes qui va nous donner le code secret à saisir ici pour avoir la possibilité de télécharger une autre chanson cachée qui, avouons le, n'est pas piquée des hannetons ! Dans le packaging que nous pouvons qualifier de pochette surprise, de nombreux éléments insolites. Tout d'abord le format DVD de la boîte cartonnée du CD, numérotée à la main. Le CD est imprimé d'un préservatif géant (non déroulé). Dans la pochette, un livret, genre cahier de devoirs mensuels qui faisait la joie des élèves préparant le certificat d'études jadis, sauf que là, le sus-dit cahier est raturé en "Cahier de devoirs menstruels" ! Le dos de la pochette du CD nous présente GiedRé de dos, la jupe levée (mais pour la voir, il faut acheter le CD !) et en prime, ultime cerise (mais pas de Groupama) sur le gâteau, une vraie trace de rouge à lèves ! Sont-ce les lèvres de la vraie GiedRé ? Seul un test d'ADN pourrait peut être le certifier. Le prochain CD est prévu pour juin. Il promet de nombreuse surprises, et, paraît-il pas que des chansons... Des vidéos aussi ? Des sextapes ? Le mystère reste pour le moment entier.

GiedRé album 12 Petits Chants
Le CD de GiedRé Le Cédé de Julien Petitjean

 

   Si on regarde bien, il y a beaucoup de similitudes entre le CD de GiedRé et celui de Julien Petitjean (datant déjà de 2003) : La pochette met en scène l'interprête à la guitare avec un tableau noir derrière... Au dos de la jacquette, le même personnage de dos. Autre détail troublant : La 1ère chanson du CD commence en ces termes : "Il était une fois..." le reste est toutefois fort différent mis à part une omniprésente ambiguïté entre des propos parfois très durs et souvent très grivois le tout présenté sous la forme de chansons pour enfants. Ces derniers ne devant en aucun cas écouter ces 2 CD sous peine de voir leurs rêves brisés ! Une photo de dos de l'artiste au dos du CD également dans les deux cas. Nul doute, ils sont sur la même longueur d'onde, et je propose que l'un fasse la 1ère partie de l'autre (ou inversement) et pourquoi pas la 3e mi temps !

   GiedRé, simple buzz ou carrière prometteuse ? L'avenir nous le dira...

Infos complémentaires sur ces liens :

http://www.hebdo.ch/oh_la_belle_insolente_105210_.html

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article