Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 00:07

                                                                                         On l'a vu la dernière fois apparaître en public aux victoires de la musique (dont il est l'artiste le plus titré) il y a à peine 15 jours. On a appris récemment qu'il avait reporté une série de concerts en avril, on osait espérer une rémission de la maladie... Mais en cette fin de journée : Le couperet tombe. Alain Bashung nous a quitté.

   Alain Bashung parlait souvent de sa grand-mère chez qui il avait été élevé en Alsace. De mon côté, j'associe mes premiers souvenirs d'Alain Bashung à ma grand mère à l'époque du tube "Gaby oh Gaby" en 1980, ma grand-mère s'appelant Gaby je pensais que la chanson lui était dédiée ! Double coïncidence : La première fois que j'entends cette chanson à la TV dans une des regrettées émissions de Stéphane Collaro, j'étais chez ma tante, dont justement le prénom est aussi cité dans la chanson : Mauricette

   On dit souvent que "Gaby oh Gaby" est son premier tube, pourtant, il avait déjà une longue carrière derrière lui. On l'a vu chez Denise Glaser en 1969 avec "Les romantiques". En écoutant le disque, on peine à reconnaître sa voix. En 1973 il joue même Robespierre dans la fameuse comédie musicale "La Révolution Française" dont c'est au moins la troisième fois que j'y fais allusion, je vais bien finir par y consacrer un article complet !

   Après une assez longue absence des ondes, il fit un retour fracassant avec "Osez Joséphine". Puis se sont enchaînés quelques tubes, "Ma Petite Entreprise", "Madame Rêve"... "Ma petite entreprise" n'a pas été un tube spécialement foudroyant au moment de sa sortie, toujours est-il que c'est son morceau qui a été la plus réutilisée par la suite notamment dans des messages publicitaires ou des productions cinématographiques.

   Ultime oeuvre discographique, ultime triomphe daté d'il y a environ un an suite à une collaboration avec Gaëtan Roussel (de Louise Attaque) : l'album "Bleu Pétrole" et le tube "Résident de la République".

   Alain Bashung garde l'image d'un personnage extrêmement respecté de la scène rock française. Tout en restant toujours "Dans le coup" sans jamais tricher. Il est d'ailleurs (avec Alain Chamfort, un autre Alain) un des rares chanteurs masculins à avoir travaillé avec Gainsbourg... Belle prouesse pour un chanteur qui s'est fait connaître du grand public au cours des années 80. Beaucoup d'artistes ayant émergé au cours de cette décennie ne s'en sont pas remis. 

   Alain, si tu nous lis...

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Nécrologie
commenter cet article

commentaires

Cathy - for two and two for tea 15/03/2009 12:07

n'étant pas férue du tout d'actualité, et ne regardant jamais les infos, tu viens de m'apprendre le départ d'Alain Bashung...je suis somme toute contente de l'avoir appris en tes termes qui font un bon résumé du personnage... ahhhh... ce fameux article sur "La Révolution Française"... quand aurais-je le bonheur de le lire ? tu me laisse sur ma faim... ça tombe bien, c'est l'heure de manger...bon app' et à tourt'!