Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 12:54

   S'il est bien un événement qu'on attend avec impatience en chaque début d'année, c'est bien les NRJ Music Awards, qui récompense nos artistes musicaux favoris à nous les djeun's, ou plus précisément ceux avec lesquels on nous a le plus matrqué la cervelle sur NRJ.

   Pour cette cérémonie grotesque allant de pair avec la Starac', le rôle du maître de cérémonie ne pouvait être endossé avec brio(*) que par un Nikos Alliagas (notre photo) au meilleur de sa forme, et ce fut la cas hier soir !

 

    Ce matin, la toile relate à l'infini une grosse boulette dont des millions de téléspectateurs ont été témoin, faisant porter le chapeau à notre Nikos International alors que le pauvre n'y était probablement pour rien, mais vu qu'il est la figure de proue de toute l'équipe organisatrice de l'événement, il fallait un bouc émissaire aux yeux du public et c'est tombé sur lui, déjà habitué des gaffes en tous genres à la Starac'(**).

  Pour ceux qui n'ont pas suivi l'histoire, je résume : C'est au tour de la Chanson Internationnale de l'Année (CIA) de recevoir son trophée. Les Pussicat Dolls, un groupe de fille qui déchire sa race, déchirent l'enveloppe pour découvrir le nom de Katy Perry (pour la chanson "I kissed a girl". Ladite Katy Perry arrive fièrement sur scène et remercie tout le monde avec comme music de fond... Rihanna (avec "Disturbia") !

   En fait le prix était décerné à Rihanna, mais l'enveloppe contenait le nom de Katti Perry ! Pauvre Nikos, il ne savait plus où se mettre !

   Dommage qu'il n'y ait pas NRJ Music Award de la boulette de l'année, car en 2009, elle aurait été décernée à l'unanimité à l'équipe des NRJ Music Awards !

   Remarque Post Scriptum : Conséquence insolite de cette boulette, notre ami Nikos est devenu en quelques heure une véritable célébrité aux Etats-Unis ! Plus d'éléments sur ce lien :

http://www.exclusifpeople.com/article-26952742.html
 



(*)  Je vous raconterai un peu plus tard qui est brio.
(**) On ne les compte plus. Tenez par exemple : Le jour où des élèves de la Starac' ont chanté "La Mamma" de Charles Aznavour, Nikos n'a pas trouvé mieux que de dédicacer la chanson à toutes les mamans du monde alors que cette chanson raconte... La mort de la Mamma ! Une autre fois, en parlant d'Hervé Villar, chanteur vivant : "Il est toujours vivant dans nos mémoires"...

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Musique
commenter cet article

commentaires