Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

Cliquez sur "J'aime" !

5 janvier 2009 1 05 /01 /janvier /2009 13:41

   Quand j'étais étudiant, nous aimions chanter lors de nos soirées des chansons paillardes telles "Madelon a des pieds de cochon" ou "Le vieux Curé de Paris" qui faisait particulièrement fureur à l'ENSIM, chansons maintes fois reprises ou remaniées dans un goût parfois douteux par des artistes contemporains. Vu que j'écrivais des chansons et que j'adorais faire découvrir de nouveaux refrains dans le registre paillard à mes camarades, on me demandait souvent " Mais pourquoi n'as tu jamais écrit de chanson paillarde ? " afin de concilier ces 2 passions... Il est vrai que certaines d'entre elles comprtaient parfois quelques allusions salaces (dans "La pauvre enfant" par exemple), mais jamais de chanson paillarde proprement dite...

   Un jour je me suis dit qu'il fallait quand même que je relève ce défi. Celà m'est venu du jour au lendemain et c'est sorti très rapidemenet (si je puis m'exprimer ainsi !). J'ai donc pondu une grosse parodie de chanson paillarde ultra macho. Je ne savais pas trop quoi mettre comme refrain, j'ai opté pour " Mais se faire enculer, alors ça non jamais " cela voulait dire en gros qu'avec tous les plaisirs que pouvait apporter à un homme le corps d'une femme je ne voyais pas ce que se faire enculer pouvait avoir d'agréable. Mais finalament, comment puis-je savoir ? 

   Dès que je l'ai chanté à mes camarades, on a bien rigolé et on a même créé une chorégraphie dessus ! Peut être un jour vous la verrez sur youtube...

   Par la suite en concert j'ai eu quelques soucis avec des gens qui avaient tendance à la prendre au 1er degré et qui me traitaient d'homophobe.  ça m'énervait d'expliquer à chaque fois que ce n'était qu'une parodie dénonçant l'homophobie mais quand j'en ai eu marre je l'ai retirée de mon répertoire. Le problème c'est qu'on me la redemande souvent en rappel ! Mais maintenant je prends les précautions d'usage. Toujours est-il qu'un jour, une personne m'avait acheté mon CD par correspondance, et me l'a renvoyé quelques jours plus tard en me reprochant d'y tenir des propos homophobes qu'il ne supportait pas ! J'ai su après que c'était un animateur de France Musique ! Pas le même registre...

   Le plus drôle est que le public gay a tout de suite compris le côté parodique de ce tube en puissance. Celà n'a jamais été du côté de cette communauté (que je respecte) que l'on m'a traité d'homophobe, bien au contraire puisque cette chanson les a bien fait marrer !

   Lorsque j'ai enregistré ce morceau, tous les gros mots étaient à découvert. Puis je me suis dit que vu que ce CD risquerait d'être parfois assimilé à un CD de chansons pour enfants et que certains morceaux peuvent très bien être destiné à un public enfantin, j'ai décidé, pour éviter de mauvaises surprises, de masquer les gros mots par des couacs (mais de les laisser tout de même dans le livret des paroles). Dans la partie CD-ROM du CD, on peut entendre la chanson avec les gros mots ! Double précaution oblige, il y a un "avis à la population" d'avertissement en introduction, conseille à l'auditeur prude de passer directement au chant suivant intitulé "La Galette des roys" situé sur la plage n° 7 de votre Compact Disc !

   Sur le dernier refrain, j'ai tenté de faire une imitation d'un chanteur bien connu, à vous de deviner lequel, je ne pense pas que cela sera trop difficile !

   Pour la petite histoire, et pour conclure, la ligne de basse est joué par Jack Joppin, célèbre bassiste messin (qui tient lui aussi un blog). Je me souviens que lors de l'enregistrement, nous avions recommencé pas mal de fois avant d'arriver à la bonne prise pour la basse (je suis assez chiant avec ça en studio) et lorsque ce fut la bonne, il déclara d'un ton théatral : "Mmh, Je crois que c'est une de mes meilleures performances" ! Cette réplique nous a fait tordre de rire par la suite et c'est la raison pour laquelle ces paroles, immortalisées grâce à la magie du studio, figure parmi les pistes cachées du CD, aux côtés de la version non censurée du morceau !

   Ecoutez la chanson et dites moi si elle vous choque...

 

<< Chanson Porno >>

 


 

 

NOTE IMPORTANTE : A l'occaion des 5 ans de la sortie de mon cédé " 12 Petits Chants " Je lance un GRAND CONCOURS (c'est en effet encore la période des fêtes !) : Pour chaque billet correspondant à chaque chanson du cédé (par exemple aujourd'hui : " Chanson Porno "), celui qui me postera le meilleur commentaire gagnera un exemplaire CD de " 12 Petits Chants ". Prenez garde toutefois de me laisser votre adresse mail afin que je vous recontacte pour savoir où envoyer le cadeau ! Par contre, interdiction de gagner 2 fois le CD.


      Ceux qui souhaitent faire l'acquisition du CD " 12 Petits Chants " hors concours devront cliquer ici. Par contre, vu que c'est Noël, les frais d'expédition sont GRATUITS et le chèque doit être d'un montant de 10 € seulement. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Julien Petitjean - dans Julien Petitjean
commenter cet article

commentaires

Caroline 07/01/2009 16:20

Salut Julien,J'adore ta censure "hawaienne" des mots interdits, ça donne un côté funky-cool.J'adorerai entendre la version non censurée juste pour voir si j'avais mis les bons mots sur les "bips" (peut être en gagnant ton coucours, qui sait ......  )

Julien Petitjean 07/01/2009 18:24


Salut Caro, n'hésite pas à mettre des commentaires pour les autres chansons pour multiplier tes chances de gagner le CD !


Rodgeur... dites accessoirement Cathy... ;oP 05/01/2009 22:19

 Hello mon Grand.... Je ne connaissais pas ton talent pour la chanson... et j'avoue être d'accord avec Thomas... ça m'a fait pensé à un Henry Dès pour adulte... Jolie brin de voix, originalité dans le texte (et quel dommage de ne pas avoir la version complète... qui je sais est sur ton cédé...) Quelle surprise de découvrir qu'à la fin Cloclo est entré dans ton corps... Hihihi..Je suis impatiente d'écouter les autres titres qui, si j'ai bien compris, seront sur ton blog les jours prochains...Je ne pense pas que mon commentaire te choquera... comme il est convenu que j'arrive à le faire un jour... j'y arriverais... Ô oui... un jour j'y arriverais...Je sentais bien que tu étais quelqu'un de riche, mais je n'imaginais pas à ce point...Bon... je vais peut-être un peu loin là... j'en suis qu'à ton premier article!!! loolMerci en tous cas de cette agréable surprise et je m'en vais de ce pas continuer ma lecture... Byzoos et à tourt'!!!*Cathy -mini...

Julien Petitjean 07/01/2009 13:04


Ah non, ce n'est pas du tout Claude François que j'imite à la fin du morceau mais Georges Brassens...

Il faut que je retravaille cette imitation !


willycat 05/01/2009 19:21

Cet article n'est pas classé X ??? lol

Julien Petitjean 06/01/2009 14:25


Nan, il n'a été classé qu'Y...


Thomas 05/01/2009 16:04

Bonjour à toi !A l'Université Libre de Bruxelles, où j'ai passé 5 ans de ma vie, on a coulé dans le bronze de l'histoire une longue tradition de chanson estudiantine à travers un Festival (si je ne me trompe pas, en 2008, c'était le 35e). Je peux te dire une chose: cette chanson-là aurait pu se placer extrêmement bien dans le classement!Elle est drôle, fine, intelligemment construite et si tu t'inquiètes de ce que peuvent penser quelques bigots et autres extrémistes bien pensant, je te recommande de leur faire écouter quelques vers du "Zobi d'Ali Pacha" de Gérard Doulsanne et puis aussi "La Bite à Dudule" et si nous avons l'occasion d'échanger quelques expériences en termes de chanson paillardes, je me ferai un plaisir de te recommander quelques perles qui ne manquera pas de faire passer ta chanson aux yeux des culs pincés de France Musique pour une comptine d'Henri Dès...Seul petit bémol sur la version écoutée - même si je comprends le pourquoi commercial de la chose - elle est censurée en un peu trop d'endroits. En aurais-tu enregistré une version non-expurgée ?

Julien Petitjean 05/01/2009 16:23


Oui, comme indiqué dans l'article, il existe en piste cachée du CD une version non expurgée. C'est d'ailleurs le seul endroit où elle est disponible.